Accueil / Commerce/Gestion / Fin 2016, l'analyse de cycle de vie devrait être finalisée

Impact environnemental
Fin 2016, l'analyse de cycle de vie devrait être finalisée

En phase d'essai, le projet pilote doit proposer une méthodologie harmonisée de mesure d'impact environnemental, pour améliorer les pratiques et la communication de la filière.
Par Alexandre Abellan Le 10 mars 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Fin 2016, l'analyse de cycle de vie devrait être finalisée
Aperçu de la modélisation d’un cycle de vie d’une bouteille de vins, dans ses étapes de production. - crédit photo : Wine PEFCR
A

vis aux domaines viticoles : le comité directeur du projet vin d’empreinte environnementale des produits (EPP) cherche trois entreprises pour tester l’outil de calcul du cycle de vie tout juste adopté. Spécialement développée pour la filière vitivinicole, cette méthodologie a l’ambition d’en devenir le standard environnemental unique pour l’Europe et au-delà. Une fois finalisé, l’outil doit permettre de quantifier l’impact sur l’environnement d’un vin tout le long de son cycle de vie.

Un standard pour tous

Officiellement lancé fin 2014, ce projet pilote doit se conclure en décembre prochain avec la livraison des méthodes validées par la pratique*. Soutenu par la Commission européenne, ce projet est coordonné par le Comité européen des entreprises vins et réunit aussi bien des organismes représentant le vignoble que des instituts de recherche et des fournisseurs (bouteilles, bouchons…). Ce standard permettrait de contrecarrer « la prolifération non coordonnée des normes nationales, privées… Qui entravent la compétitivité des entreprises de vin », explique Aurora Abad (CEEV), pour qui « l’absence de standards internationaux est pénalisante pour les secteurs à vocation exportatrice ». D’après une présentation de juillet 2015, il existe actuellement huit référentiels d’évaluation environnementale des vins, allant de l’Afnor à l’Organisation internationale de la vigne et du vin.

Si la Commission européenne donne à ce standard une utilisation purement volontaire par la filière, elle se réserve ouvertement la possibilité de s’en inspirer à l’avenir, dans le cadre de normes réglementaires.
 
*Pour les professionnels intéressés, les candidatures sont à envoyer à l’adresse suivante : ceev@ceev.eu

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé