Accueil / Commerce/Gestion / BASF s'engage dans un consortium public/privé

Biocontrôle
BASF s'engage dans un consortium public/privé

L'entreprise modèle peu à peu sa stratégie de développement autour du biocontrôle. La signature d'un engagement dans un consortium public/privé de recherche est un pas de plus, « un engagement historique » selon BASF.
Par Marion Sepeau Ivaldi Le 03 mars 2016
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
BASF s'engage dans un consortium public/privé
L'entreprise participe a un consortium de recherche qui réunit pas moins de 36 organisations et entreprises. - crédit photo : BASF
L

e 1er mars au Salon de l’Agriculture, Nicolas Kerfant, directeur général de BASF France division Agro a signé l’engagement de l’entreprise dans un consortium de recherche public/privé en présence de Stéphane Le Foll (ministre de l’agriculture) et de François Houllier (président directeur général de l’INRA). Ce consortium porte sur le développement de produit de biocontrôle. Il réunit 36 entités complémentaires : recherche, institut technique, ministère de l’agriculture, associations professionnelles et entreprises. Il s’inscrit dans le cadre du rapport « Agriculture – Innovation 2025 » qui comporte un axe dédié à ces produits utilisants des mécanismes naturels dans le cadre de la lutte intégrée.

Cette signature est une étape de plus dans la politique de BASF de s’impliquer dans le développement des produits de biocontrôle. L’entreprise, qui réalise 15% de part de marché dans ce domaine, a signé en mai 2015 une convention de partenariat avec le Conseil régional de Lorraine. Elle a également organisé un colloque le 8 février dernier à Nancy.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé