Accueil / / Vinisud : l'heure du bilan à la fermeture de l'édition 2016

Vinisud : l'heure du bilan à la fermeture de l'édition 2016

Par Vitisphere Le 18 février 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vinisud : l'heure du bilan à la fermeture de l'édition 2016
S

'il s'est fermé sur un dernier jour bien morne, le salon Vinisud s'enorgueillit d'un nombre de visiteurs en légère progression sur ses deux premiers jours, par rapport à la précédente édition, en 2014. Mais pour les exposants satisfaits, peu importe la quantité, c’est la qualité des visiteurs qui fait tout l’intérêt de Vinisud. « De toute façon, un salon ne fonctionne que si on l’a bien préparé en amont » pose Bénédicte Bonnet, directrice générale de la maison Lavau (Vaucluse), qui se dit très satisfaite par la qualité des visiteurs présents, aussi bien des réseaux nationaux qu’export. « On sent que l’entrée a été verrouillée, il y a moins d’amateurs et on peut travailler plus sérieusement » confirme Gaylord Burguière, le directeur de la communication du syndicat de l’AOC Saint-Chinian.

Des retours qui font évidemment le miel de l’organisation de Vinisud. « Notre tri est très féroce d’édition en édition, pour qu’il n’y ait pas de touriste sur le salon » explique Fabrice Rieu, le président de Vinisud, qui ajoute ne pas rechercher « une croissance importante du nombre de visites, mais de la qualification business des acheteurs ». Si ce dynamisme du salon en convainc certains, d’autres sont franchement déçus. Et ne se privent pas de le dire, du moins en off pour des exposants historiques, qui traitent l’édition 2016 de « catastrophique », « quelconque », « nullissime » « vide »… Mais au concours des désillusions, la palme revient de loin aux vins de Bordeaux.

A défaut de la Californie, l’invité d’honneur de Vinisud 2016 était le vignoble bordelais, jusque là exclu du salon (seul le Sud-Ouest, hors-Gironde, était accueilli). Placés dans le hall périphérique B4, la cinquantaine d’exposants de Bordeaux ont comme l’impression d’avoir été oubliés par les organisateurs*. De nombreux visiteurs ont ainsi découvert par hasard leur présence, il est vrai peu mise en avant. Et les annonces au micro passées en urgence mardi et mercredi n’y ont rien fait : les allées sont restées désespérément clairsemées. Et les rares contacts étaient souvent déjà connus.

 

Le prochain Conseil d’Administration de Vinisud doit  tirer le bilan cette expérience 2016. Et alors décider de la reconduire, ou non, sur la prochaine édition 2017 cette édition (du 20 au 22 février). Rompant son rythme bisannuel, le salon Vinisud se tiendra en 2016, 2017 et 2018. Mais la possibilité d’une édition en 2019 ne sera validée que sur les résultats de ce nouveau tempo.

Source et photo : Vitisphere.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé