LE FIL

Jouer de la modernité

Vendredi 19 février 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

L’ensoleillé Vinisud se referme sur un bilan mitigé. La grogne se fait sentir, certainement décuplée par la perspective d’une annualisation. Cette édition 2016 était en effet attendue pour valider cette perspective et elle n’a pas allumé la petite étincelle, celle qui fédère pour s’engager dans un pari dont on connaît les risques. Et dont un obstacle reste la tenue de Vinexpo en 2017.

Faut-il pour autant céder à la crainte ? Les vins du pourtour méditerranéen ont démontré ces dernières années de quoi ils étaient capables. Émergence de marques reconnues, petits joyaux devenus stars, construction d’une offre rosé et d’une en bio… sont autant d’atouts pour un salon qui doit sans doute se recentrer sur ses fondamentaux et jouer la qualité principale de ses vignobles : la modernité.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé