LE FIL

Nouveautés Vinisud 2016

Une étiquette thermosensible pour le nouveau rosé du Cellier des Princes

Mercredi 17 février 2016 par Juliette Cassagnes

A gauche, l'étiquette a changé d'apparence, le vin étant à 12°C.A gauche, l'étiquette a changé d'apparence, le vin étant à 12°C. - crédit photo : J Cassagnes
Le Cellier des Princes met sur le marché deux nouveautés produits, un rosé, "la Princesse" et un rouge, "le Prince rouge". Le rosé a la particularité d'avoir une étiquette thermosensible, ludique et pratique. Ces nouveaux vins, décalés et accessibles, ont pour but de viser une nouvelle tranche de consommateurs.

Le Cellier des princes, groupement de producteurs en AOC Châteauneuf du Pape (Courthezon, Vaucluse), diversifie sa gamme avec le lancement de produits "plus accessibles, pour toucher de nouveaux consommateurs". "Notre identité et notre savoir-faire restent le Châteauneuf-du-Pape, mais il est aussi nécessaire de produire des vins à des prix plus accessibles à un plus grand nombre", explique Pierre Cohen, directeur. L'entreprise s'est en effet fixée comme objectif de développer la marque "Cellier des princes". "Or cela passe par la notoriété, poursuit celui-ci. Grâce à ce type de vins, nous touchons un maximum de gens".

Dans le cadre de cette stratégie, l'entreprise a lancé en février 2016 deux nouveaux produits: "La Princesse" et "le Prince". Le premier est un rosé "décalé", qui manquait jusqu'à présent à sa gamme. "Le côté décalé convient bien au rosé, qui reste moins traditionnel que le vin rouge, justifie le directeur. Il permet aussi de toucher de plus en plus toutes les couches de la population, il est donc une belle voie d'accès", estime celui-ci.

Une étiquette thermosensible

Le dessin de l'étiquette est l'oeuvre d'une des artistes qui a exposé ses oeuvres au caveau. Une étiquette volontairement "attractive, décalée, humoristique". Pour accentuer le côté "convivialité", l'entreprise a utilisé la technique de l'encre thermosensible pour son étiquette: lorsque le vin est à une température de 12°C, des dessins et des textes apparaissent. "La Princesse sourit, les joues rosissent, le verre se remplit et "tchin-tchin" apparaît, traduit dans sept langues", détaille Pierre Cohen. Une étiquette qui joue donc également un rôle "éducatif".

Le nouveau vin est le fruit d'un assemblage de Syrah, Grenache et Cinsault, et proposé sous le millésime 2015. C'est un vin "facile à boire, sur la fraîcheur, le fruit". Lancé en janvier 2016, il est destiné aux marchés français et export. En France, il est vendu au caveau, au tarif de 3,90€, et a déjà été référencé chez France Boissons, qui lancera une opération entre avril et septembre 2016. A l'export, cinq pays se sont montrés intéressés, dont "une grosse commande aux Etats-Unis".

Pour la Saint-Valentin, la cave a, "pour accompagner la princesse", lancé "le Prince" : un vin rouge du millésime 2015 et produit en IGP de la Principauté d'Orange. Les cépages: Grenache et Syrah. Son positionnement est identique à celui de la Princesse et le même dessin décalé habille la bouteille. Le coffret "prince et princesse" a été proposé au caveau pour cette fête.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé