LE FIL

Bordeaux

Une investisseuse chinoise rachète les châteaux la Cardonne, Grivière et Ramafort

Jeudi 11 février 2016 par Alexandre Abellan

Gaëtan Charloux vient de se séparer des domaines CGR, et en quitte dans la foulée la présidence.Gaëtan Charloux vient de se séparer des domaines CGR, et en quitte dans la foulée la présidence. - crédit photo : Domaines CGR
Déjà propriétaire d'un château en AOC Bordeaux, Yingzhi Huang vient de racheter trois crus bourgeois du Médoc, représentant 100 hectares de vigne et 600 000 cols.

« C'est la plus grosse acquisition chinoise jamais réalisée dans la région » estime le Figaro, qui a dévoilé le rachat des domaines CGR par l’investisseuse chinoise Yingzhi « Larissa » Huang. Ayant racheté en 2013 le château de Lugagnac (AOC Bordeaux), cette dernière est désormais la propriétaires des châteaux La Cardonne, Château Ramafort et Château Grivière (100 hectares plantés en AOC Médoc, pour un potentiel de 125 ha). Sans oublier les étiquettes des seconds vins : châteaux Cardus, Le Vivier et Malaire. A noter que l’ensemble de ces vins sont vinifiés sur un site unique (à Blaignan, 15 kilomètres au nord de Saint-Estèphe).

Racheté par la famille Charloux en 1990 aux Domaines Barons Philippe de Rothschild (château Lafite-Rothschild), l’ensemble CGR produit 600 000 cols par an, dont 60 % sont commercialisés en France. Suite au rachat, le personnel est les réseaux de vente sont maintenus tels quels pour les domaines CGR. « Toute la distribution est conservée, mais il pourra y avoir des évolutions »
explique Magali Guyon, la responsable technique des domaines CGR. Le château Lugagnac a choisi une autre stratégie, commercialisant essentiellement ses vins en Asie.

La cathédrale
« L’originalité des propriétés CGR, c’est son chai à bouteille : la cathédrale. Elle permet de faire vieillir 2,5 à 3 millions de bouteilles pour les vendre prêtes à boire » souligne Magali Guyon.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé