LE FIL

Campagne 2015-2016

Prêt pour maîtriser le black-rot

Jeudi 11 février 2016 par Vitisphere
Article mis à jour le 16/02/2016 13:17:57

Dans les parcelles de vigne sensibles, il faut intervenir tôt pour maîtriser le black-rot.
Dans les parcelles de vigne sensibles, il faut intervenir tôt pour maîtriser le black-rot. - crédit photo : Syngenta
Après une année 2015 marquée par une pression remarquable de black-rot, cinq conseils techniques pour attaquer la campagne 2016 et maîtriser la maladie qui a surpris plus d’un viticulteur en 2015.

1 Démarrer tôt dans les parcelles sensibles

A LIRE AUSSI

Viticulture
Alerte au black rot
Surprenant, mais pas désarmant
Maîtriser le black rot en viticulture biologique est possible

Là où le black-rot a été actif en 2015, il faut démarrer la protection tôt, avant l’arrivée du mildiou et de l’oïdium. En effet, si les périthèces (organes de conservation du champignon) sont mûrs et les conditions météorologiques favorables, la vigne peut être contaminée dès l’éclatement des bourgeons. De nombreux conseillers techniques préconisent ainsi une première intervention dès les premières feuilles étalées.

 

2 La protection contre le mildiou et l’oïdium suffisent dans les parcelles moins sensibles

Dans les autres parcelles, il n’est pas nécessaire de prévoir un traitement spécifique. Une protection anti-mildiou et anti-oïdium avec des produits homologués contre le black-rot suffit.

 

3 Vigilance entre la chute des capuchons floraux à la nouaison

Tous les voyants sont au rouge entre la chute des capuchons floraux et la nouaison. Il faut alors être aux aguets et assurer la meilleure protection.

 

4 Tenir la protection jusqu’à véraison

La protection doit être maintenue jusqu’à la véraison complète. Pour ce dernier traitement, mancozèbe ou IDM sont préconisés, si c’est encore possible et en veillant au délai avant récolte.

 

5 Retirer les éléments végétaux qui pourraient générer des foyers en 2017

Pour réduire l’inoculum en fin de saison, il est préconisé de brûler les sarments atteints. Dans l’idéal, les rafles, les baies momifiées et même les vrilles sont à retirer des parcelles, même dans celles peu touchées.

 

Retrouvez l’article complet sur le traitement du black-rot en 2016 dans le Guide phyto de La Vigne. Si vous souhaitez le commander, c'est par ici.

Tags : Black rot

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé