LE FIL

Concours mets-vins

Le prix Ragueneau remporté par Valentine Couder et Ludovic Raymond

Vendredi 05 février 2016 par Alexandre Abellan

 Les prix du concours Ragueneau ont été remis ce premier février au caveau de la Maison des Vins de Bergerac et Duras (3 000 euros pour le premier prix, avec 12 magnums et 24 bouteilles).
Les prix du concours Ragueneau ont été remis ce premier février au caveau de la Maison des Vins de Bergerac et Duras (3 000 euros pour le premier prix, avec 12 magnums et 24 bouteilles). - crédit photo : Interprofession des Vins de Bergerac et Duras (Akim Benbrahim)
Devant accorder des vins de Bergerac et de Duras à la coquille Saint-Jacques et au foie gras, cette cinquième édition tissait des liens gastronomiques inattendus. Entre le Périgord et la Bretagne, du corail à chabrot !

Travail d’équipe, le prix Ragueneau repose sur la complémentarité entre un chef de cuisine et son responsable des vins. Les deux doivent réaliser le meilleur accord entre deux plats et deux cuvées de Bergerac ou de Duras, le concours étant organisé par l’interprofession éponyme.

Pour cette cinquième édition, les ingrédients imposés étaient la coquille Saint-Jacques pour le plat et le foie gras du Périgord pour l’amuse bouche (l’association de promotion du Foie gras du Périgord étant partenaire, comme celle de la Truffe de Sainte Alvère.)

Récompensés ce premier février, Valentine Couder et Ludovic Raymond ont remporté cette édition 2015. La responsable des vins et le chef du restaurant périgourdin La Gabarre (Saint Julien de Lampon) ont remporté les suffrages en dressant un « foie gras du Périgord poché, viennoise de foie gras et truffe de Sainte Alvère, bouillon de bœuf comme pour faire chabrot » avec un Pécharmant (château des Lys 2011) et une « Saint-Jacques truffée, céleri au four, choux farci au corail, sur sablé à la truffe de Sainte Alvère, fumet crème à la truffe » avec un Côtes de Duras (Domaine Mouthes le Bihan, 2005).

 

Jean-Pierre Alaux, président du jury
A noter que le président du jury 2016 était le romancier Jean-Pierre Alaux, auteur de la série du Sang de la vigne (publiée aux éditions Fayard et adaptée à la télévision). Son prochain opus se déroulera justement dans le vignoble de Bergerac, sous le titre Raisin et Sentiments (qui paraît en mars en prochain).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé