LE FIL

Salon

Les Bulles se donnent rendez-vous à Paris

Jeudi 21 janvier 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

Gérard Julien, directeur général de GFA (à gauche) et Michel Rémondat (à droite), directeur et fondateur de Vitisphere, présentent le salon Bulles Expo. Un salon B to B uniquement dédié aux effervescents.Gérard Julien, directeur général de GFA (à gauche) et Michel Rémondat (à droite), directeur et fondateur de Vitisphere, présentent le salon Bulles Expo. Un salon B to B uniquement dédié aux effervescents. - crédit photo : C. Bouvard (GFA)
GFA Events et Vitisphere ont présenté le 21 janvier le salon Bulles Expo qui se tiendra les 20 et 21 juin au Parc Floral de Paris.

« Nous lançons le salon Bulles Expo avec la volonté de porter l’intérêt général et de permettre à la France de s’affirmer au sommet de la pyramide des vins effervescents » a expliqué Gérard Julien, directeur général du Groupe France Agricole. Ainsi donc, les 20 au 21 juin prochains, alors que Paris accueillera l’Euro 2016 et fêtera la musique, tous les vins effervescents du monde se retrouveront au Parc Floral de Paris, ville symbole d’un art de vivre festif et créatif. Bulles Expo répond à la volonté de donner une visibilité aux effervescents dont le marché est en pleine mutation avec, notamment, l’émergence des appellations espagnoles et italiennes, les Cavas et les Proseccos.

Des stands clés en main

S’appuyant sur la solide expérience en matière de salon de GFA Events (Innov’Agri, 80 000 visiteurs), ce salon B to B affiche un pragmatisme dans l’offre. Des stands clés en main, comprenant un frigo et un accès wifi garanti, sont proposés pour un prix d’entrée de 3800 euros/HT. Les organisations qui le souhaitent peuvent également réserver des stands collectifs. Resserré sur deux journées, le salon ouvrira sur une amplitude d’horaires élargie pour 20 heures d’exposition au total.

« Le salon se prolongera le restant de l’année sur le web où nous ouvrirons un salon virtuel permettant aux exposants d’avoir une visibilité permanente. Les exposants pourront rester en contact avec les acheteurs pendant un an » indique Michel Rémondat, directeur et fondateur de Vitisphere. Ce dernier a réuni une équipe internationale autour de lui. Elle compte également Valérie Germe, ancienne de Vinexpo, chargée du marketing visiteurs. « Nous allons travailler particulièrement les principaux marchés consommateurs. Nous recherchons la qualité du visitorat avant tout». 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé