LE FIL

Maladies du bois

Vignerons, prenez le temps de partager vos techniques avec l’IFV !

Jeudi 14 janvier 2016 par Alexandre Abellan

Démonstration de taille d’une vigne surgreffée dans le vignoble bordelais.Démonstration de taille d’une vigne surgreffée dans le vignoble bordelais. - crédit photo : Vidéo de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (YouTube)
Le réseau européen COST réalise actuellement un sondage européen pour faire le point sur les pratiques spontanément adoptées par les vignerons en réaction aux malades du bois.

Curetage, marcottage, recepage, surgreffage… L’adaptation de la conduite du vignoble au dépérissement précoce des ceps existent, mais leur niveau de diffusion et leurs contraintes pratiques sont difficilement estimables. Pour mieux percevoir ces adaptations spontanées, et espérer déceler des bonnes pratiques, le réseau d’action COST a lancé cet hiver un sondage sur ce sujet (accessible en cliquant ici). Allant des techniques de prophylaxie à l’adaptation des pratiques de taille, ce sondage sur les itinéraires techniques nécessite 20 à 30 minutes pour être rempli. « Le questionnaire est un peu trop long » reconnaît Philippe Larignon, le référent maladies du bois à l’Institut Français de la Vigne et du Vin qui a lancé la version française de ce formulaire (également mené en Espagne et en Italie).

A noter que le questionnaire demande également aux exploitants de partager leur perception de la recherche sur les dépérissements, ses avancées et ses transferts. Nul doute que des questions commme celles distinguant les symptômes d’esca et de Botryosphaeria (soit le Black Dead Arm) témoignent du gouffre séparant ces deux mondes. Et depuis 2013, l’IFV a ouvert un forum aux vignerons pour partager leurs témoignages sur les maladies du bois (cliquer ici pour y accéder).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé