Accueil / / Les crus classés en 1855 abandonnent leur candidature à l'Unesco

Marche arrière
Les crus classés en 1855 abandonnent leur candidature à l'Unesco

Affichée pour les 160 ans du classement des grands crus bordelais, la volonté d'inscription au patrimoine immatériel s'est heurtée à des dissensions internes.
Par Alexandre Abellan Le 13 janvier 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les crus classés en 1855 abandonnent leur candidature à l'Unesco
Vision d’artiste d’une paisible Olympe des grands crus classés en 1855 (tableau de Carl Laubin). - crédit photo : Carl Laubin
P
orté par le président du Conseil des grands crus classés en 1855, Philippe Castéja, le projet d’inscription du classement napoléonien au patrimoine mondial de l’Unesco vient d’être enterré. Aussi soudain qu’inattendu, ce revers serait essentiellement dû à un manque de cohésion entre les crus classés (61 châteaux du Médoc, 27 de Sauternes et Barsac et 1 de Pessac-Léognan).
Certains propriétaires se sont en effet opposés au projet Unesco, craignant que la reconnaissance patrimoniale ne fige définitivement le classement. Une peur de la «muséification» qui s’est heurtée à des ambitions d’évolutions et de révisions, car des châteaux espèrent, à terme, monter d’un rang du classement à un autre.
Face au risque grandissant de désunion, le projet a été purement et simplement suspendu, alors que le dossier d’inscription à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel français se précisait (en préalable à une candidature Unesco prévue dans 6 à 8 ans). Annoncé lors de Vinexpo 2015, un colloque international et interdisciplinaire devait marquer l’établissement d’une base scientifique à l’été 2016. Ce moment d’échanges entre chercheurs en histoire et en sociologie a été annulé, mais reste l’idée d’une bibliothèque dédiée aux grands crus classés en 1855 à la Chambre de commerce et d’industrie.
Après l’inscription, en 2015, des climats de Bourgogne et des coteaux et maisons de Champagne aux paysages culturels de l’Unesco, restent en lice les projets d’inscription des vignobles de Cognac et de Sancerre.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé