Accueil / / Matériels viti-vinicoles : le salon Sitévi ferme ses porte

Matériels viti-vinicoles : le salon Sitévi ferme ses porte

Par Vitisphere Le 27 novembre 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Matériels viti-vinicoles : le salon Sitévi ferme ses porte
A

en écouter les exposants, les visiteurs du Sitevi arpentaient les allées du salon avec un moral rassuré et regonflé par les récentes vendanges. Un état d’esprit favorable aux achats, qui nourrit déjà l’optimisme des constructeurs. « Nous sommes plutôt confiants sur le début 2016, nous ne boudons pas notre plaisir quand on voit le marché français regorger de projet » rapport Bernard Legrix de la Salle, le nouveau responsable de la communication de Bucher Vaslin. Il souligne « une bonne fréquentation, avec des gens qui ont des projets et demandent des offres rapides, pour pouvoir bénéficier des subventions FranceAgriMer en 2016  et du suramortissement permis par la loi Macron (sur tout matériel acheté avant le 15 avril 2016. » Même ressenti dans le hall des matériels viticoles, où les vignerons ont semblé particulièrement enclin à investir cette fin d’année. « On voit dans les nombreux contacts qu’il n’y a pas que de la curiosité, il y a des questions approfondies pour une décision proche.Nous avons eu beaucoup de visiteurs avec des intentions d’achat » témoigne Philippe Loubière, le directeur marketing de Pellenc, faisant part d’une « affluence exceptionnelle ».

Un jugement qu’est loin de partager Caroline Patte, la responsable de la communication du groupe Charlois (tonnellerie Saury). En terme d’affluence, elle estime que « le premier jour était moyen, le deuxième c’était la folie et le troisième il n’y avait plus personne ». Même réserves pour Fabrice Plançon, le directeur de Gai France, qui ne voit dans ce salon 2015 qu'une édition classique. « Nous sommes satisfaits, mais pas euphoriques. Il y a eu des prises de commandes, mais à la marge, et en conclusion de contacts précédents. Les salons restent chers et la question du retour sur investissement reste un mystère » tranche-t-il. Et face à la frénésie des dossiers de subvention à l'investissement, il se prévient que « l'on ne sait pas combien d'élus seront retenus en 2016. Je suis sûr que le nombre de dossiers déposés sera supérieur au niveau de l'enveloppe... »

 

 

[Photo et source : Vitisphere]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé