LE FIL

Bouchons synthétiques

L’esthétique du Classic s’améliore

Jeudi 26 novembre 2015 par Marion Bazireau

L’esthétique du Classic s’améliore
- crédit photo : Marion Bazireau
Après Select Bio, en 2014, et Zest, lancé en avant-première lors du Simei, Nomacorc vient d’annoncer une version 2.0 de son bouchon Classic.

Le Classic, bouchon le plus vendu au monde avec 1,5 milliard d’unités écoulées l’an passé, a désormais un successeur. Nomacorc vient en effet de dévoiler le Classic 2.0. Comme son aîné, ce dernier est fabriqué à partir d’une mousse en biopolymères issus de canne à sucre qui présente une empreinte carbone négative. Si l’intérieur demeure, l’extérieur change. Nomacorc s’est inspiré de l’esthétique du Select Bio. Aux extrémités du bouchon, la mousse n’est plus visible. À la place, des lignes de croissance et des lenticelles lui donnent l’apparence du liège.

D’après François-Xavier Denis, directeur des ventes, « cette nouvelle référence est amenée à remplacer progressivement le bouchon Classic ».

Le Classic 2.0 est disponible en deux longueurs, 37 ou 43 mm. Il est, pour l’instant, proposé avec une seule perméabilité, mais de nouvelles sont prévues. Nomacorc annonce un prix de vente compris entre 60 et 100 euros pour 1 000 bouchons.

Le Classic 2.0 n’est pas la seule nouveauté présentée par Nomacorc sur le Sitévi. À côté du bouchon pour effervescents Zest, la société expose un analyseur de CO2 dissous, portable, facile et rapide d’utilisation, ainsi que le PolyScan B200, qui analyse les teneurs en polyphénols des raisins ou des vins.

À l’occasion du Sitévi, Heino Freudenberg, PDG de Vinventions, a également annoncé « une année 2016 très active, avec plusieurs nouveautés produits et des acquisitions d’usines dans le domaine du liège naturel et des capsules de surbouchage ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé