Accueil / Politique / L'IGP Terre du Midi dans les starting-blocks

Soleil et garrigue
L'IGP Terre du Midi dans les starting-blocks

L'Aude, l'Hérault et le Gard s'apprêtent à donner naissance à une nouvelle IGP : Terre du Midi.
Par Marion Sepeau Ivaldi Le 24 novembre 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'IGP Terre du Midi dans les starting-blocks
- crédit photo : DR
C

’est finalement le nom de Terre du Midi qui a été retenu pour la nouvelle IGP qui réunira les IGP de département Aude, Hérault et Gard. Baptisée un temps Terre du Sud, la future IGP a changé de dénomination pour évoquer un territoire plus précis, sur les conseils de l’INAO. « Nous comptons déposer le cahier des charges début 2016. » précise René Moréno, président de l’IGP Hérault. L’idéal serait de pouvoir vendanger dès 2016, au moins en vue d’une distribution en France. La réussite du projet est subordonnée à l’adhésion du négoce à ce projet qui vise à réunir environ 1,5 million hl d’IGP d’assemblage sous une même dénomination. « Le projet est majoritairement bien vu du négoce » affirme René Moréno.

La future IGP qui comportera les mentions Aude, Hérault et Gard, s’interroge sur son territoire, qui pourrait trouver un prolongement auprès d’IGP de Midi-Pyrénées telles que l’IGP Comté Tolosan et IGP Tarn. La future grande région permet ainsi de voir plus grand. En Pays d’Oc aussi, on s’interroge sur les synergies possibles en Midi-Pyrénées…

Tags : IGP Languedoc
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé