LE FIL

Bordeaux

Le château Vallon des Brumes racheté par son importateur chinois

Jeudi 05 novembre 2015 par Alexandre Abellan

Bordeaux : le château Vallon des Brumes racheté par son importateur chinois
investisseur

Racheté en l’an 2000 par Christian Boissonneau (Vignobles Boissonneau), le château Vallon des Brumes vient d’être vendu à l’investisseur chinois M. He. Importateur à Shenzen, il distribue depuis cinq ans les vins des vignobles Boissonneau et, suite à un partenariat de création de franchise, a lancé une chaîne de 40 cavistes sous le nom "Vignoble Boissonneau". « Nous fournissons intégralement les vins, il les distribue » résume Christian Boissonneau. A la croisée des chemins entre marketing fusionnel et appropriation identitaire, cette surprenante collaboration prend une nouvelle dimension avec la vente du château Vallon des Brumes (19 hectares de vignes bio, en AOC Bordeaux).

Cette acquisition répond à la volonté des Vignobles Boissonneau de se concentrer sur ses propriétés historiques, les châteaux de la Vieille Tour et Moulin de Ferrand (55 ha). « En 2000, nous avons acheté la propriété avec l’idée d’avoir un volume plus conséquent à l’export. En 2007, le château nous a aussi permis de nous lancer dans l’agriculture biologique. Maintenant, nous souhaitant nous recentrer » explique Christian Boissonneau, qui conservera la gestion technique du château Vallon des Brumes.

La production annuelle de 114 000 cols du domaine sera désormais distribué par la holding chinoise Boissonneau Hong Kong (BHK), créée par M. He et faisant de la transaction un échange de Boissonneau à Boissonneau. « Lors de la signature de la convention de vente, le représentant chinois avait une cravate siglée Boissonneau, un stylo Boissonneau… On se demandait qui était le vrai Boissonneau à la fin ! » s’amuse Damien Mounet, le gérant du cabinet Viti Transactions, qui a assuré la vente du château Vallon des Brumes

Filiale du Crédit Agricole, Viti Transactions estime qu’il s’agit ici de la cent-vingtième acquisition de domaine bordelais par des investisseurs chinois. Autre achat chinois dévoilé cette semaine, celui du château Tourans par Peter Kwok (à Saint-Emilion, cliquer ici pour en savoir plus).

 

 

[Photo : Vignobles Boissonneau]

Tags : Foncier Bordeaux

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé