LE FIL

Congrès des pépiniéristes

Une augmentation à 220 millions du nombre de plants mis en œuvre en 2015

Jeudi 29 octobre 2015 par Juliette Cassagnes
Article mis à jour le 30/10/2015 14:36:34

Congrès des pépiniéristes: une augmentation à 220 millions du nombre de plants mis en œuvre en 2015
Les « mises en oeuvre » de la part des pépiniéristes français - plants greffés-soudés et racinés - ont augmenté de 10% cette année, pour essayer de faire face à une demande très soutenue de la part des viticulteurs. Mais le taux de reprise, qui risque d'être « moyen », va peut-être pénaliser à nouveau la mise sur le marché de ces plants prévue pour 2016.

Après une année 2014 marquée par des taux de reprise très faibles des plants de vigne, les pépiniéristes français annoncent une augmentation de leur production : le nombre de plants - greffés-soudés et racinés - mis en oeuvre au printemps 2015 a progressé de 10%, passant d'un peu moins de 200 millions à 219 millions . « Nous sommes donc repassés à la première place de producteur de plants au niveau mondial », a déclaré David Amblevert, président de la Fédération française de la pépinière viticole (FFPV), lors de son AG ce mercredi 28 octobre 2015.

 

Cette progression est d'abord le fait des plants traditionnels, qui représentent 90% de la production des greffés-soudés. Leur production est passée de 181 à 195 millions, soit une croissance de +8%. Mais elle est aussi liée à une très forte augmentation des plants en pots produits : même s'ils restent minoritaires en comparaison des premiers, leur production a quasiment doublé entre 2014 et 2015, passant de 11 millions à 20 millions, soit +90%. Cette production est localisée principalement sur l'ouest, en Aquitaine, Val de Loire, et Midi-Pyrénées.

 

Mais il reste désormais à savoir si le taux de reprise sera meilleur cette année que celui enregistré l'an dernier, établi à 50%. Pour cette année, les contrôleurs de FranceAgriMer l'ont estimé en moyenne à 62%, avec des variations de 54% à 69% selon les régions. Mais pour 2014, un écart de 10 points en moyenne avait été constaté, a posteriori, entre ce chiffre estimé et le définitif... De leur côté, les pépiniéristes s'attendent à un taux « assez moyen »  de reprise.

 

Pour être définitivement fixés et savoir si la production 2015 suffira à répondre à une demande très soutenue, les professionnels devront attendre fin 2015, lorsque les déclarations de récolte seront connues. « Avec le démarrage des nouveaux Plans collectifs de restructuration, nous espérons que nous n'aurons pas trop de difficultés à approvisionner la première année », a commenté Giovanni Varelli, de la FFPV.

[Légende: le bureau de la FFPV; de gauche à droite: Giovanni Varelli, David Amblevert, Pierre Denis Tourette, Miguel Mercier et Patrice Gentié; crédit: J Cassagnes]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé