LE FIL

Conjoncture

La production mondiale en hausse de 2%

Jeudi 29 octobre 2015 par Marion Sepeau Ivaldi

Conjoncture : la production mondiale en hausse de 2%
L'OIV a présenté son estimation de la production mondiale en 2015. Elle s'établirait à 275,7 millions d'hl.

Selon les estimations de l’OIV, la production mondiale de vins hors jus et moûts, s’établit à 275,7 millions d’hl en 2015, en hausse de 2% par rapport à l’année dernière. Ce volume est jugé dans « une bonne moyenne » selon les termes de Jean-Marie Aurand, directeur général de l’OIV. Commentant les chiffres de production et de consommation mondiales, ce dernier a insisté sur l’internationalisation du marché du vin, tendance qui n’est pas nouvelle mais qui s’accentue d’année en année. « 104 millions d’hl sont exportés chaque année pour une valeur de 26 milliards d’euros. Aujourd’hui sur 5 bouteilles consommés dans le monde, 2 ne proviennent pas du pays dans lequel elles sont consommées » a-t-il rappelé.

Cette internationalisation ne bouscule, cependant, pas le podium des premiers producteurs. L’Italie arrive en première position avec 48,869 millions d’hl (+10% par rapport à 2014), talonnée par la France à 47,373 millions d’hl (+1%). L’Espagne, troisième producteur, produirait 36,6 millions d’hl (-4%). Le reste de la production mondiale est marquée par la croissance de la récolte américaine pour la deuxième année consécutive pour s’établir à 22,1 millions d’hl (1%). Le Chili démontre également la force de sa production, en constante augmentation. En 2015, le pays aura récolté 12, 87 millions hl (+23%). L’Argentine connaît un recul en 2015 à 13,358 millions d’hl. L’Australie (12 millions d’hl) connaît une parfaite stabilité. La Nouvelle-Zélande connaît un recul de son volume de vendange 2,35 millions d'hl (-27%).

La consommation mondiale s’établit dans une fourchette de 235,7 à 248,8 millions d’hl, dans la moyenne. Et Jean-Marie Aurand de noter : « de nouveaux lieux de consommation apparaissent : le continent asiatique, les pays d’Amérique du Nord et du Sud, ainsi que les pays d’Afrique de l’Est (Monzambique, Angola, Tanzani) ». Ces marchés soutiennent la consommation face au déclin des pays traditionnellement consommateurs.

 

 

[Crédit photo : DR]

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé