LE FIL

Vins d'Alsace

Un million d'hectolitres produits en 2015

Mercredi 30 septembre 2015 par Alexandre Abellan

Vins d'Alsace : un million d'hectolitres produits en 2015
Les chaleurs estivales vont peser sur les rendements, et sur l’acidité du millésime.

« Le volume prévisible de récolte 2015, toutes AOC confondues, devrait se situer autour d’un million d’hectolitres, soit une petite récolte pour la troisième année consécutive » annonce le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA). Dans le détail, l'interprofession prévoit 235 000 hl en AOC Crémant d'Alsace et 785 000 hl pour l'ensemble des AOC tranquilles (Alsace, Grands Crus, Vendanges Tardives...), soit une baisse des volumes d'effervescents (271 000 hl en 2014) et une hausse des autres vins alsaciens (705 000 hl en 2014) : au niveau de 2013 et 2014, la production alsacienne reste en deça des millésimes 2011 et 2012 (respectivement 1,16 et 1,12 million hl). A en croire son dernier communiqué de presse, c’est bien la seule ombre concédée au tableau prometteur de ce millésime.

Avec les fortes chaleurs de juin-juillet, « le potentiel de rendement, déjà plus faible que la moyenne, a été réduit dans les terroirs les plus sensibles » précise l’interprofession, qui souligne que les intempéries d’août ont permis de lever les difficultés de mûrissement qui commençaient à s’installer. « La quantité sera faible et nous ne connaissons pas encore le taux d'extraction qui sera probablement lui aussi assez faible… » confirme le vigneron Philippe Blanck (domaine Paul Blanck, à Kientzheim) par voie de communiqué de presse. Pour le vinificateur, ce coup de chaud estival se traduit par de faibles teneurs en acide malique. « Les teneurs en tartrique sont en revanche élevées, ce qui est très positif, car cela donne des vins très fins » précisait récemment Raymond Lassablière (responsable technique à l'Association de Viticulture Alsacienne) à Vitisphere.

Rappelant les difficultés des vendanges 2014 (mises sous pression acétique par la Drosophila suzukii), le CIVA n’en souligne que plus le potentiel de ce millésime, notamment avec de prometteuses vendanges tardives. La particularité de ce millésime restera en effet sa précocité, avec des vendanges commencées le 2 septembre pour les Crémants, le 7 septembre pour l’appellation régionale et les grands crus, le 21 septembre pour les vendanges tardives et sélection de grains nobles. « Quelle année ! Le millésime se montre précoce et chaud et la qualité remarquable pour l’instant » résume Philippe Blanck.

 

 

[Photo de vendanges alsaciennes : CIVA]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé