LE FIL

La viticulture tire les immatriculations vers le haut

Mardi 20 janvier 2015 par Marion IvaldiVitisphere - La Vigne

Dans une conjoncture globale morose, les immatriculations de tracteurs vignes et vignerons affichent une belle hausse en 2014.

Selon les derniers chiffres publiés par Axema ? l'Union des industriels de l'agroéquipement ?, les immatriculations des tracteurs « vignes et vergers » ainsi que celles des enjambeurs vignerons sont en progression sur l'année 2014. Ainsi, 3.413 immatriculations de tracteurs « vignes et vergers » (en hausse de 5,7 % par rapport à 2013) et 432 enjambeurs (+6,7 %) ont été enregistrées.

Ces chiffres confirment la progression des investissements observée ces quatre dernières années sur les tracteurs « vignerons ». Les immatriculations sont ainsi en augmentation régulière depuis 2010. Concernant les enjambeurs, c'est une relative stabilité qui a été constatée sur la période 2010-2013.

LA VITICULTURE FAIT EXCEPTION

La progression de l'investissement en matériel viticole se démarque dans un cadre global morose : le marché français des agroéquipements est en baisse de 10 % ? 5,4 milliards d'euros en 2014 contre 6 milliards l'année précédente ?, après trois années de hausse consécutive. Les immatriculations, elles, ont, toutes catégories confondues, chuté de 25 %. Alors, quelles sont les raisons de ce dynamisme viticole ? Pour Élodie Dessart, d'Axema, « c'est la hausse du revenu et celle des prix du vin » qui explique ce retour de l'investissement.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé