LE FIL

Les filets antigrêle expérimentés cette année

Vendredi 06 mars 2015 par Cédric Michelin La Vigne - Vitisphere

La confédération des appellations et vignerons de Bourgogne veut expérimenter les filets de protection contre la grêle. Elle a prévu d'en tester trois types sur une trentaine de parcelles et 2,5 ha au total. Elle attend le feu vert de l'Inao.

La Confédération des appellations et vignerons de Bourgogne (CAVB) a déposé, fin février, un dossier auprès de l'Inao pour expérimenter des filets « antigrêle » dès ce printemps. Une trentaine de parcelles couvrant au total 2,5 ha pourraient ainsi être prochainement équipées en Côte-d'Or, en Saône-et-Loire et dans le Rhône. Si l'Inao autorise ce test, la vingtaine de domaines volontaires ne perdront pas le classement de leurs vignes en AOC.

À côté de rangs témoins, il est prévu d'expérimenter trois systèmes : un filet horizontal au-dessus des vignes et deux systèmes de filets latéraux dont un avec le remontage du filet à la manivelle.

Le matériel et la pose seront à la charge des exploitants. L'interprofession (BIVB) et les chambres d'agriculture accompagnent l'action par des suivis techniques.

DES MICROVINIFICATIONS POUR ÉVALUER LES VINS 

La CAVB, l'Inao, le BIVB et les chambres d'agriculture ont élaboré un protocole d'expérimentation pour mesurer l'impact des filets sur les stades végétatifs, la maturité des raisins, les maladies, l'efficacité des traitements, le paysage et les temps de travaux. Des microvinifications sont prévues au final pour comparer les vins. L'expérimentation pourrait durer trois ans.

Pour l'heure, rien n'autorise, mais rien n'interdit non plus, les filets dans les cahiers des charges des appellations bourguignonnes. Reste que l'Inao veut tester ces systèmes.

Les principaux intéressés par ces protections sont des producteurs d'AOC communales, de premiers et grands crus.

Contactés par la CAVB, les compagnies d'assurance ne participent pas au projet. Il en est de même pour le dispositif - élargi à la Côte de Nuits cette année - des générateurs antigrêle à l'iodure d'argent, malgré les lourdes pertes infligées par la grêle ces dernières années en Côte de Beaune, Côte chalonnaise et Mâconnais.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé