LE FIL

Rafael Nadal vante la consommation responsable pour Bacardi

Lundi 14 novembre 2011 par A. A.

À l'occasion du tournoi de tennis de Paris-Bercy, le producteur de spiritueux Bacardi-Martini a dévoilé sa dernière campagne de promotion en faveur de la consommation responsable d'alcool. Son nouvel ambassadeur est le tennisman Rafael Nadal. Plusieurs visuels sont déjà parus dans la presse (« Le Monde », « Le Journal du dimanche »?). L'association de l'image d'un sportif avec le nom d'une entreprise productrice d'alcool est une première en France.

« Champions drink responsibly » (les champions ont une consommation responsable) est un programme de communication mené depuis trois ans au niveau international par le groupe Bacardi, fabricant de spiritueux. Cette campagne vise à promouvoir un usage modéré et responsable des boissons alcoolisées.

« Elle est portée par des champions dont la notoriété et la crédibilité sont à même d'adresser au grand public des messages forts » explique Sandrine Sellos, directrice de la communication institutionnelle de Bacardi-France.

« Notre premier ambassadeur a été le pilote de formule 1, Michaël Schumacher. Son message était simple et clair : alcool et conduite sont incompatibles. Ce premier volet de la campagne, lancée en 2008, n'a pas été dévoilé en France. Notre nouvel ambassadeur est le champion de tennis Rafael Nadal. Et pour la première fois, cette campagne est présentée sur le territoire français », poursuit Sandrine Sellos.

Dialogue avec l'Anpaa

Du point de vue juridique, on peut se demander si l'association d'une marque d'alcool et d'un sportif est légale ou contraire à la loi Evin.

Le service de la communication de Bacardi argumente : « Cette campagne n'est pas signée du nom d'une marque d'alcool, mais du nom de notre entreprise Bacardi Limited. Par ailleurs, nous avons pris contact avec plusieurs associations de lutte contre l'alcoolisme pour leur présenter les visuels avant le lancement de la campagne en France. Nous espérons les avoir convaincus du bien fondé de notre message. »

De son côté l'Anpaa (association nationale de prévention contre l'alcoolisme et l'addictologie) reconnaît que des rencontres ont eu lieu sur le sujet.

« Cela a été l'occasion d'un dialogue entre nous », déclare Alain Rigaud, président de l'Anpaa. Et de préciser : « Nous ne pouvons pas cautionner ce genre de messages dans le sens où il y a une contradiction fondamentale entre le fait de parler de consommation responsable et le fait de produire des boissons alcoolisées avec, à la clé, l'espoir d'en vendre toujours plus. Toutefois, comme cette campagne ne vise pas à faire la publicité en faveur de boissons alcoolisées, elle n'est pas attaquable sur le fondement de la loi Evin. »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé