LE FIL

Les vins s'affichent au bar pour attirer le visiteur

Vendredi 25 février 2011 par A. A.

Le Languedoc-Roussillon et la Corse tiennent des bars à vins avec des formules de dégustation au verre. Une nouvelle clé d'entrée dans le monde du vin, complémentaire des traditionnels stands de producteurs.

Pour la première fois, l'interprofession des vins de Corse a tenu un bar à vin sur le salon de l'agriculture. Pour 20 euros, le visiteur s'est vu servir une planche de charcuterie accompagnée de trois verres de vins corses : un blanc, un rouge, un rosé.

« On propose aussi une formule découverte qui marche très bien à 3 euros les trois doses de dégustation », explique Caroline Franchi, chargée de communication de l'interprofession qui a réalisé son bar avec les sommeliers de l'île.

L'idée ? Attirer les visiteurs qui n'osent pas aller sur des stands des producteurs, s'estimant trop peu connaisseurs. Pour la région Languedoc-Roussillon aussi, le bar à vins est un bon moyen d'aller vers le grand public. Sud de France en tient un pour la seconde année consécutive.

Différentes formules allant de 3 à 6 euros ont été proposées aux visiteurs. « Ce sont uniquement des vins de la région Languedoc-Roussillon. Pour la grande majorité, il s'agit de vins d'exposants sur le salon. Ainsi, si le visiteur veut acheter le produit après l'avoir goûté au bar, il n'a plus qu'à se rendre sur le stand du producteur », explique Nathalie Bertone, de la chambre d'agriculture du Languedoc-Roussillon.

Autre atout mis en avant : « La personne qui tient le bar à vin est oenologue. Elle peut répondre aux questions et présente toute la gamme des vins de la région. Pour en goûter autant, il faudrait faire plus de dix stands? »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé