LE FIL

Un viticulteur condamné à deux ans de prison ferme

Mercredi 09 mars 2011 par A. A.

Poursuivi pour l'empoisonnement de son épouse à l'arsenic, Jacky Chatelain, ancien viticulteur à Fontenay-près-Chablis, vient d'être condamné à cinq ans de prison dont deux ans ferme, mais « aménageables ». La cour d'assises de l'Yonne a rendu son arrêt hier au soir.

Entre 2004 et 2005, Jacky Chatelain, exploitant une quarantaine d'hectares à Chablis, a administré à son épouse Josyane du Pyral Rep Fort. Ce produit à base d'arsenic, était utilisé pour lutter contre l'esca et l'excoriose, il est interdit depuis 2001. Pour l'accusation, ces faits relevaient d'un empoisonnement, puni au maximum de trente ans de prison. L'avocat général avait réclamé dix ans de réclusion.

La défense a mis en avant qu'il n'y avait « pas d'intention d'homicide. Jacky Chatelain n'a jamais voulu tuer sa femme, assure son avocat, Me Bernard Revest. Les faits font plutôt penser à une sorte de syndrome de Munchhausen par procuration ». Il s'agit d'une forme de maltraitance où une personne fait subir des mauvais traitements à une autre afin d'entraîner de graves problèmes de santé. L'objectif est de rendre l'autre malade dans le seul but de s'en occuper et donc de s'en rapprocher?

Forte de cette démonstration, la défense a plaidé la requalification des faits en « violence aggravée par administration de substances nuisibles ». Les jurés semblent avoir été convaincus par cette argumentation, vu le verdict qu'ils ont rendu. Le parquet a dix jours pour faire appel de la décision.

L'ex-épouse de Jacky Chatelain a expliqué à la barre « son long et terrible calvaire », selon « L'Yonne républicaine ». Elle réclame 130 000 euros de dommages et intérêts. À ce sujet, la cour d'assises a mis sa décision en délibéré au 28 avril.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé