LE FIL

La winery lance une nouvelle animation 100 % Cépages

Vendredi 08 juillet 2011 par C. G.

Apres avoir inventé le signe oenologique, la Winery, un complexe oenotouristique, implantée à Arsac en Gironde, lancer une nouvelle animation baptisée « 100% cépages ». Histoire de mieux comprendre ce qui fait la personnalité d'un vin.

Ce 8 juillet, à 10 heures, Gilles Rochel, sommelier à la Winery, avait rendez-vous avec des Chinois, une dizaine de touristes aisés venus de Pékin, prêts à tester la nouvelle animation « 100% cépages » qui a démarré le 1er juillet.

Pendant une heure, Gilles Rochel va entraîner les visiteurs dans ce qui fait la personnalité d'un vin, à savoir le cépage. Dans la salle de dégustation, chacun est assis devant un petit pupitre et dispose de cinq verres pour la dégustation.

Au mur des écrans plasmas, qui servent de supports aux explications pédagogiques données par le sommelier. Ce dernier démarre la séance en indiquant ce qu'est un cépage, son rôle, le nombre de cépages dans le monde (6 000) dont 220 en France. Sur ces 220, seulement 50 sont vraiment exploités.

Apres cette entrée en matière, vient la dégustation de vins issus de cinq cépages différents. A commencer par le merlot. Le sommelier évoque la plante, le raisin et sa peau fine. Une maturité précoce. Et au final un vin rond, suave, facile d'accès.

Une petite fiole de 10 centilitres est remise à chaque participant : il s'agit de repérer à l'aveugle un des arômes dominant de ce cépage. Quelques uns trouvent la bonne réponse : le goût de mûre. Puis vient la dégustation d'un côtes-de-castillon, millésime 2008, 100% merlot.

Dans la foulée, c'est le cépage cabernet-sauvignon que l'on attaque. Même jeu de devinette. L'arôme dominant n'est autre que le cassis. Le vin dégusté est un Haut Médoc millésime 2008. Le coté plus épicé, avec des notes de fruits noirs ressort.

Le troisième cépage est étranger. Direction, l'Espagne, avec le tempranillo. Un cépage que l'on trouve notamment en Rioja et qui donne des vins prestigieux, avec des notes de framboises et de réglisse. Quelques gorgées d'un Rioja 2009.

Puis découverte de deux cépages oubliés, tels que le romorantin, présent sur une soixantaine d'hectares dans l'appellation Cour-Cheverny (Vallée de la Loire). Les élèves dégustent un cour-cheverny millésime 2007, à l'arôme d'ananas dominant.

Enfin le césar, qui aurait été apporté en Bourgogne (région de l'Yonne) par les légions romaines de césar. Ce cépage rouge est présent sur seulement 10 ha. Seuls deux propriétaires le travaillent. L'animateur nous apprend que les feuilles sont très découpées et dentelées, que les raisins donnent des vins fruités, charpentés aux arômes de groseille et de poivre. Il propose de déguster un bourgogne 2007, une rareté. Fin de l'animation.

Chacun se voit remettre un petit livret de huit pages, outil pédagogique qui rappelle les cinq cépages abordés. « Cette dégustation commentée permet d'ouvrir des perspectives aux visiteurs et de leur faire découvrir des cépages autres que ceux très connus comme le Merlot. Il faut partir de la plante pour comprendre le vin. C'est le premier repère », indique Gilles Rochel. Cette nouvelle animation, facturée 16 ?, se déroule tous les jours sur réservation.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé