LE FIL

Les femmes se créent un réseau

Vendredi 27 juin 2014 par Colette Goinère

SO Femme & vin, premier réseau professionnel de femmes de vin du Sud-Ouest, a été officiellement lancé ce 26 juin dans le cadre de Bordeaux fête le vin. Il réunit trente-six femmes viticultrices, oenologues, chargées de communication ou cavistes.

Gaëlle Reynou-Gravier, 35 ans, la toute nouvelle présidente de SO Femme & vin est formelle : « Lorsque j'ai repris la propriété familiale et que je me suis installée jeune agricultrice, cela a été le parcours du combattant. Même s'il y a des structures syndicales, on se sent très isolé. J'ai eu envie d'échanger avec des personnes qui vivaient la même chose que moi et qui se posaient les mêmes questions. »

De fait, lorsque cette ex-responsable recherche et développement dans une entreprise de produits oenologiques se retrouve, en 2013, à la tête des vignobles Reynou (22 ha, 12 000 hl en AOC Bergerac et Montravel), l'isolement se fait sentir. Alors, avec Alexandrine Bourgoin, ingénieure en viticulture et oenologie, elle décide de créer une association baptisée SO Femme & vin, portée sur les fonds baptismaux le 27 mai dernier.

L'association réunit déjà trente-six femmes, viticultrices dans l'appellation Bergerac, Gaillac, Irouleguy, Jurançon ou Duras, mais aussi oenologues, chargées de communication et cavistes. Les projets ne manquent pas.

RÉSEAU D'ENTRAIDE

D'une part, il s'agit de tisser des liens entre toutes les adhérentes afin de créer un réseau d'entraide entre les femmes impliquées professionnellement dans la production, la vente et la promotion des vins du Sud-Ouest. « Apres les vendanges, nous ferons un grand débriefing pour bien identifier les problématiques, notrament celles liées à la formation. Il y a un besoin important de formation dans les techniques managériales, de commercialisation et de promotion », indique Alexandrine Bourgoin.

Autre volet : la promotion des vins et vignobles du Sud-Ouest. « Les bordeaux sont très connus. Mais dans nos appellations du Sud-Ouest, il y a une vraie palette de vins qui méritent vraiment d'être découverte », glisse Gaëlle Reynou-Gravier.

Et l'association entend bien mener des actions liées à l'éducation. En septembre va être organisée l'opération Écoles en vendanges, dont l'objectif est d'accueillir des scolaires dans les exploitations viticoles.

Dans le même temps, SO Femme & vin veut continuer à grossir en attirant des femmes d'autres appellations telles que Madiran, Cahors et Vins de Gascogne.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé