Accueil / Commerce/Gestion / Irlande : la consommation de vin s'adapte à la fiscalité la plus élevée d'Europe

Avec 23 % des ventes off trade, le réseau de hard-discount a le vent en poupe…
Irlande : la consommation de vin s'adapte à la fiscalité la plus élevée d'Europe

Avec 23 % des ventes off trade, le réseau de hard-discount a le vent en poupe. La fiscalité irlandaise modifie ainsi les habitudes de consommation des Irlandais.
Par Alexandre Abellan Le 24 septembre 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Irlande : la consommation de vin s'adapte à la fiscalité la plus élevée d'Europe
S

Si les opérateurs anglais se sont beaucoup plaint des forts droits d’accise qui leur sont imposés (en moyenne 2,85 euros par bouteille de vin vendue 9 €), ceux irlandais sont de loin les plus taxés d’Europe (avec 3,19 €/col, voir ci-dessous). Reliant la fiscalité des boissons alcoolisées à leur consommation, Michael Foley, le président de l’Irish Wine Association* souligne que « depuis 2012, le gouvernement soumet la filière à une hausse punitive de 62 % de la TVA et des droits d’accises. Ce qui continue de peser majoritairement sur les petits distributeurs familiaux d’Irlande. »

D’après les panels Nielsen, cette hausse fiscale se traduit par une augmentation des ventes en hard-discount en 2014 : +6 points, pour 23 % des parts de marché de la consommation à domicile (off trade). Un développement qui s’est notamment fait au détriment des distributeurs indépendants (10 % de parts de marché). D’après les experts d’Euromonitor, « Lidl et Aldi ont élargi leurs gammes de vins avec des produits de très faibles prix, les rendant particulièrement attractifs auprès des consommateurs attentifs au coût ». Ce qui résulte pour les distributeurs indépendants à privilégier « les grands vins de marques, pour maintenir les volumes et espérer des économies d’échelle ». Et la fiscalité pèse visiblement sur le réseau de consommation hors-domicile (on trade, qui représente 19 % des ventes).

L’an dernier, ce sont 76,5 millions de litres de vin qui ont été consommés en Irlande (+4 % par rapport à 2013, mais -6 % par rapport au pic de 2011). S’élevant à 354, 6 millions €, les droits d’accise ont été supérieurs au revenu dégagé par la TVA (280 millions €). Dans la République d’Irlande, le vin est la deuxième boisson alcoolisée la plus consommée (avec 27 % des volumes en 2014), bien loin derrière la bière (47 %), mais une nette tête devant les spiritueux (18 %). Un habitant consomme en moyenne 16,6 litres de vin par an.

 

 

 

 

* : cet organisme rassemble 7 500 opérateurs vinicoles au sein de l’Alcohol Beverage Federation of Ireland (cliquer ici pour accéder à son rapport annuel).

 

 

Photo et iIllustration : IWA]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé