LE FIL

Condrieu 

Vol de raisins sur l'une des « meilleures parcelles » de la maison Guigal

Lundi 14 septembre 2015 par Juliette Cassagnes

Condrieu : vol de raisins sur l'une des « meilleures parcelles » de la maison Guigal
Condrieu

Le propriétaire-négociant rhodanien Guigal (Rhône) a fait l'objet, jeudi 10 septembre 2015, d'un vol de raisins... Mais pas de n'importe lesquels : « Ils se situaient sur l'une de nos meilleures parcelles en Condrieu, à proximité de Château Grillet, sur laquelle nous faisions du passerillage sur souche, témoigne Philippe Guigal, directeur général de la maison éponyme. Les raisins, de cépage viognier, avaient été laissés sur pieds pour être vendangés tardivement en vue de produire une cuvée que nous ne produisons que très rarement et en petite quantité, le Luminescence ».

 

Jeudi matin dernier, celui-ci s'est rendu sur la parcelle en question, afin de relever l'état de maturité des raisins. « Ils étaient magnifiques et titraient à 19° d'alcool potentiel, poursuit Philippe Guigal. J'ai donc donné les consignes à mon équipe pour qu'elle aille la récolter le lendemain matin, vendredi...Ils ont alors découvert qu'un tiers de la parcelle – soit 850 pieds de vigne - avait été vendangée  ! ».

 

En volume, la quantité dérobée équivaut pour l'entreprise à une production de 1.000 bouteilles de format 37,5 cl. D'un point de vue financier, chiffrer le préjudice est plus « compliqué, le vin n'étant pas encore produit ». Si l'on se base sur le prix d'une bouteille de Luminescence 2003, dernière année où Guigal en avait produit, le montant du vol atteindrait 40.000€ environ.

 

Mais plus que financier, le préjudice semble être avant tout moral : « C'est une première pour nous et c'est une triste histoire : il n'y a pas de raisins remplaçants et 2015 était une année qui se prêtait parfaitement à l'élaboration de cette cuvée », déplore le directeur général. Concernant les voleurs et leur motivation, le personnel de l'entreprise se pose « beaucoup de questions ». D'aucuns supposent qu'ils devaient être bien renseignés, les vendanges devant avoir lieu le lendemain-même. Les malfaiteurs ont aussi pris un risque certain : la parcelle est « difficile d'accès, située au bout d'un chemin en cul-de-sac ». « Vu la qualité du ramassage », il semblerait également qu'ils soient venus en plein jour, aux yeux de tous  : « Les raisins étant vendangés parfaitement, avec une belle coupe, ce qui a priori exclut une vendange de nuit. Ils sont venus avec des seaux et des bennes, en nombre limité, détaille Philippe Guigal. Cela a dû leur prendre entre une heure et une heure-et-demi ».

 

Et de se demander ce que les voleurs pourront bien faire d'un tel butin : « Vinifier des raisins avec autant de sucres résiduels n'est pas chose aisée, commente celui-ci. Et je n'arrive même pas à imaginer que cela puisse être un confrère... ». 

L'entreprise a porté plainte à la gendarmerie, même si l'espoir de les retrouver reste mince et que l'utilité est désormais nulle. 

[Photo:la parcelle de la maison Guigal qui a fait l'objet d'un vol de raisin ce jeudi 10 septembre 2015; crédit: Guigal]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé