LE FIL

Sud-Ouest

Le vignoble de Marmande rejoint l’interprofession et le bassin viticole

Mardi 15 septembre 2015 par Alexandre Abellan

Sud-Ouest : le vignoble de Marmande rejoint l’interprofession et le bassin viticole
L'appellation Marmande a voté : elle souhaite rejoindre l'interprofession des vins du Sud-Ouest, attirée notamment par la bannière Sud-Ouest.

Jusqu’à présent, l’Organisme de Défense et de Gestion des Côtes du Marmandais n’était affilié à aucune interprofession et dépendait du bassin viticole Aquitaine-Bergerac. Les cartes seront complètement rebattues à partir de 2016 : l’AOC du Lot-et-Garonne a décidé de rejoindre le bassin du Sud-Ouest et d'intégrer l'Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO).

Les appels de pieds de l’interprofession des vins de Bergerac Duras n’y auront donc rien fait, l’Organisme de Défense et de Gestion des Côtes du Marmandais a voté, unanimement, cette fin août ce rapprochement, dont la candidature vient juste d’être envoyée à Toulouse. Président du syndicat des Côtes du Marmandais depuis la fin 2014, le vigneron Fabien Tarascon (château Bois-Beaulieu, photo) explique ce choix par des « besoins de visibilité et d’identité auprès des consommateurs, sous la bannière Sud-Ouest en linéaires. Nous avons aussi été intéressés par la possibilité de décliner les signes de qualité dans une logique de segmentation claire, avec un rassemblement d’AOC à cépages autochtones (comme nous avec l’abouriou) et d’IGP en complément (Agenais, Gascogne, Comté Tolosan…). »

Fabien Tarascon souligne également qu'avec « l'évolution des droits en autorisations de plantation, il est important d'être dans le périmètre d'une interprofession, pour être appuyés par ses avis ». Président de l’IVSO et vice-président du conseil de bassin Sud-Ouest, Michel Defrancès met justement lui l’accent sur une « démarche fondamentalement politique. Avec Marmande, le bassin du Sud-Ouest se renforce, espérons qu’à terme Bergerac, Buzet et Duras fassent de même*. Il n’est pas question d’une prépondérance entre Bordeaux et Toulouse, mais d’une union visant à nous renforcer mutuellement. »

Cette consolidation arrive alors que la question du devenir de la marque Sud-Ouest de France reste en suspens. Aujourd’hui partagée entre deux régions (Aquitaine et Midi-Pyrénées), la marque le sera d’autant après le redécoupage administratif effectif au premier janvier prochain (cette fois entre Aquitaine/Poitou-Charentes/Limousin et Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon), s’ajoutant à l’enjeu du partage de pilotage celui du positionnement avec la marque régionale Sud de France (de l’actuelle région Languedoc-Roussillon). « Si la marque collective Sud-Ouest devait se confondre avec une autre marque, comme Sud de France, ce serait une catastrophe pour le périmètre économique du Sud-Ouest. Nous sommes inquiets de ne pas entendre d’expression politique forte reconnaissant sa spécificité » regrette Michel Defrancès.

Appellation du Lot-et-Garonne, les Côtes du Marmandais regroupent 800 hectares de vigne pour une production annuelle de 40 000 hectolitres. L’AOC réunit 9 caves particulières et une cave coopérative, cette dernière pesant pour 95 % des vins de Marmande (et se diversifiant désormais en ouvrant ses chais à la vinification de Bordeaux et l'assemblage de Sauternes). Avec des conventions de partenariat, l’IVSO accueille depuis 2013 l’Union Interprofessionnelle des Vins de Cahors (UIVC) et depuis 2014 l’Interprofession des Vins de Bergerac et de Duras (IVBD).

L’ensemble réuni par l’IVSO représente 60 000 hectares de vigne pour 450 millions de cols.

 

 

* : Ces AOC de Dordogne et du Lot-et-Garonne font aujourd’hui partie du bassin viticole de Bordeaux.

 

 

[Photo du vignoble de Marmande : Vignerons du Marmandais]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé