LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Distribution et consommation

V&B passe le cap des 100 enseignes

Mardi 18 août 2015 par Alexandre Abellan

Distribution et consommation : V&B passe le cap des 100 enseignes

La chaîne Vins et Bières (V&B) vient d’ouvrir sa centième franchise à Orthez, dans le Béarn, ce 17 août. Une étape purement symbolique pour le réseau, qui annonce déjà la création de 10 nouvelles enseignes pour la fin de l’année, et se donne pour objectif de créer 20 à 25 nouveaux magasins par an. Bien rôdé, le concept reste inchangé : « l’association des vins et de la bières, d’une cave et d’un bar » résume Jean-Pierre Derouet, qui a fondé le réseau avec Emmanuel Bouvet en 2001 (le premier étant « monsieur vin » et le second « monsieur bière »).

En quatorze ans, le réseau a essaimé dans les zones commerciales de toute la France, avec une nette concentration sur le littoral Atlantique (et une absence persistante sur la région parisienne). Que l’on voit le réseau comme un ensemble de cavistes à licence IV ou de bars ayant une activité à emporter, les enseignes de V&B ont répondu à une demande sociétale pour Jean-Pierre Derouet. Ancien caviste (et actuel vigneron bordelais). Il se flatte de « la création de lieux de vie où l’on amène le consommateur à la découverte. Certes, il y a des produits, mais notre valeur ajoutée, c’est avant tout l’ambiance qui crée une dynamique. »

Depuis la première enseigne (à Château-Gontier, en Mayenne), la seule évolution du concept aura été l’ouverture de sa gamme aux spiritueux. A côté des 600 bières et vins proposés, la chaîne proposent également des gins, pastis, rhums et whiskies. Le tiers du référencement change chaque année, afin de « garder une longueur d’avance. Il faut s’adapter et sentir les bons coups venir » explique Jean-Pierre Derouet. Pour les vins, cela passe par une sélection de vins atypiques, avec une prédilection pour les sélections parcellaires et les packagings branchés.

Sur l’année mobile s’achevant en juin 2015, le chiffre d’affaires du réseau V&B s’élevait à 65 millions d’euros (en hausse de 25 % par rapport à la période précédente). La vente à la cave représente 65 % de l’activité, la dégustation au comptoir pesant pour les 35 % restants (en incluant la location de tireuses à bières). Les bières comptent pour 50 % des ventes, grâce à une gamme de bières importées d’Allemagne, de Belgique, de République Tchèque...

 

 

 

[Photo du V&B d’Orthez : Réseau V&B]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé