Accueil / Commerce/Gestion / Bourgogne : première commercialisation du vin du néo-zélandais David Hall-Jones

Le "winemaker" néo-zélandais s'apprête à distribuer un vin issu du climat Les Evocelles qu'il a...
Bourgogne : première commercialisation du vin du néo-zélandais David Hall-Jones

Par Marion Ivaldi Le 13 août 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Bourgogne : première commercialisation du vin du néo-zélandais David Hall-Jones
E

n 2013, le winemaker néo-zélandais David Hall-Jones s’implante en Bourgogne dans le climat Les Evocelles en appellation Gevrey-Chambertin. Il s’apprête à en commercialiser son premier opus (millésime 2013). A la tête du domaine néo-zélandais Domaine Thomson, qui le vin baptisé « Surveyor Thomson » depuis 2003 produit à partir de pinot noir, David Hall-Jones a su créer «la confiance » en Bourgogne.  Le site Drink Business, qui relate l’évènement, remarque non sans humour qu’il est, en effet, plus commun « qu’un vigneron de Côte d’Or commence à planter du pinot noir dans les vignobles émergents du Nouveau Monde, plutôt que l’inverse ». David Hall-Jones s’est d’abord installé en villégiature en Bourgogne en 2001 en achetant une maison à Gevrey-Chambertin. « En 2013, nous avons eu la chance d’acquérir une petite parcelle de vignes et de travailler avec Gérard Quivy, un excellent vinificateur qui fait des vins élégants et spirituels dans un style non-interventionniste » indique David Hall-Jones  sur son site. La parcelle est plantée de pinots noirs vieux de 80 à 100 ans, conduits en viticulture biologique.

 

 

[Crédit photo : Domaine Thomson]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé