LE FIL

Verre de rage

Riedel menace un blogueur américain irrévérencieux

Dimanche 09 août 2015 par Alexandre Abellan

Verre de rage : Riedel menace un blogueur américain irrévérencieux

Piqué au vif par un article satyrique du blogueur américain Ron Washam (publié ce 3 août sur le site de Tim Atkin), le groupe autrichien envisage des poursuites judiciaires à son encontre. Dédié à « tous ceux qui doivent avoir un verre à zinfandel pour boire du zinfandel », l’article en question tourne en dérision le discours et la mode des verres conçus pour un cépage donné. Pour se faire, le blogueur s'est plu à imaginer une parodie d'interview avec Georg Riedel, le président de 1973 à 2013 du groupe verrier (incluant également les verres Spiegelau et le cristal d'art bavarois Nachtmann). Lui faisant notamment dire que pour légitimer ses gammes variétales, « nous avons impliqué des vignerons et consultants. Les gens croient que les vignerons disent toujours la vérité. Je ne sais pas pourquoi. A une époque, ils croyaient la même chose des prêtres, on sait où cela nous a conduit. »

Cette malice n’a pas le moins du monde été appréciée par Georg Riedel et son groupe, ne voyant aucun humour dans cette satire qui les « décrit comme promouvant leurs produits par des moyens marketing frauduleux [...] ce qui cause un grand tort à Riedel, ses marques et son image » comme l’explique le cabinet Tashjian & Padian, représentant Riedel Tiroler Glashute GmbH, dans un e-mail publié par Ron Washam (et qui ne semble pas être un nouveau canular de Ron Washam). Estimant que l'article est « diffamant, comportant de nombreuses citations fabriquées [...] sans qu'il ne soit mentionné qu'elles sont fausses », les avocats réclament des excuses et le retrait immédiat de l’article en ligne.

Le 8 août, les deux parties ont fait savoir, par voie de communiqué, que le problème avait été réglé à l'amiable. Pour en savoir plus, c'est par ici (en anglais). 

Tourner en dérision les codes et egos de la filière, « c’est ce que j’ai fait ces six dernières années et j’ai insulté de meilleures personnes que vous » rétorque Ron Washam, le Hosemaster of Wine (jeu de mot entre le titre de Master of Wine et Hosemaster, l’arroseur). Revendiquant une écriture satirique (bête et méchante diront d’aucuns), il s’est déjà illustré par des extraits (fantasmés) du journal intime/impérial du critique Robert Parker Jr. (« j’ai ajouté le Junior il y a quelque temps, parce que c'est cool, comme Sammy Davis ou Martin Luther King ») ou un plan de création variétale délirant pour le vigneron Randall Grahm (« il faut créer 10 000 nouveaux cépages, parce que les 10 000 donnés par la Nature craignent »).

Sommelier californien à la fibre comique, Ron Washam a reçu le soutien de blogueurs du monde entier pour son article parodique. « Franchement, je pense que la lettre va actuellement attirer bien plus d'attention que la publication originale » prédit Tyler Colman (ou DrVino), qui se demande « si les critiques sur Riedel ne se feraient plus sur la satire, mais sur la réponse disproportionnée de Georg ? »

 

 

[Photo de Ron Washam : TimAtkin.com]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé