LE FIL

Millésime 2015

La véraison se généralise progressivement à l'ensemble des vignobles français

Jeudi 30 juillet 2015 par Juliette Cassagnes

Millésime 2015 : la véraison se généralise progressivement à l'ensemble des vignobles français

Du Sud au Nord, d'Ouest en Est, les vignes continuent leur développement et leur maturation, plus ou moins ralentis selon les cas, par le manque d'eau. Mais le mois de juillet aura rimé, pour quasiment tous les vignobles, avec la véraison. Tour d'horizon de la situation dans les différents vignobles de France.

 

En Languedoc-Roussillon, la véraison a eu lieu il y a déjà bien longtemps. Les parcelles les plus précoces débutaient leur véraison au début du mois de juillet. Actuellement, les stades phénologiques observés sont compris entre « fermeture de la grappe » sur les parcelles les plus tardives et fin véraison sur les précoces.

 

En Provence, les premières baies vérées ont été observées durant la semaine précédent le 15 juillet, dans les secteurs très précoces. Mais elle s'est enclenchée pleinement qu'à partir de la mi-juillet. Dans les secteurs les plus tardifs, le dernier BSV du 28 juillet relève que le cépage Grenache n'en est encore qu'au stade « fermeture de grappe ». A ce jour, le début de vendanges devrait se situer fin août dans les zones précoces, et courant septembre dans les zones plus tardives.

 

Vallée du Rhône : Dans la partie septentrionale, le stade « début véraison » – qui correspond à 50% de grappes présentant au moins une baie vérée - s'est enclenché dans la première quinzaine de juillet sur Syrah. L'ensemble des cépages est désormais concerné. Certaines parcelles atteignent le stade fin véraison. Dans le Diois, le début véraison a commencé sur Muscat dans le courant de la semaine du 20 juillet.

Pour la partie méridionale, côté Ardèche, le BSV du 16 juillet 2015 mentionne le début de la véraison sur Carignan, Chardonnay, Gamay, Grenache, Merlot, Syrah et Viognier. Au 1er juillet, la méthode basée sur la somme des températures supérieures au seuil de croissance de la vigne indiquait des dates de vendanges situées dans la première quinzaine de septembre pour les cépages rouges.

 

En Alsace, on se dirige à ce jour vers une année très précoce. Les premières baies vérées ont été observées le 15 juillet sur les communes de Sigolsheim, Bennwihr et Turckheim. Depuis cette date, l’amorce de la véraison est en cours, principalement dans les communes haut-rhinoises. Mais le dernier BSV du 28 juillet 2015 indique que celle-ci est « très lente, largement freinée par la canicule ». « Les premières baies verrées se font rares. On constate, en revanche, un grossissement des baies, en dehors des parcelles bloquées ».

 

En Bourgogne, la véraison a eu lieu particulièrement tôt cette année, aux alentours du 15 juillet, avec donc 10 à 15 jours d'avance par rapport à la « normale ». Au 20 juillet, le stade début véraison était atteint dans les parcelles les plus précoces, et dans les autres situations, des baies vérées étaient régulièrement observées.

 

Dans le vignoble de Bordeaux, les premières baies vérées sont observées depuis le 16 juillet sur les parcelles, secteurs et cépages précoces. Certains sont même au stade « mi-véraison ». Mais à ce jour, le stade phénologique moyen observé reste toujours « fermeture de grappe », indique le dernier BSV. « Les premières baies vérées sont observées plus régulièrement mais la véraison peine à s'enclencher véritablement, précise aussi celui-ci. Les quelques pluies tombées au cours de la semaine et les températures plus fraîches annoncées jusqu'en fin de semaine devraient permettre un meilleur fonctionnement de la vigne, limitant l'extension des symptômes de sécheresse et réactivant le processus de véraison ».

 

Beaujolais – Coteaux du Lyonnais : Les premières grappes vérées sont apparues à partir de la deuxième quinzaine de juillet. Le stade « début véraison » était effectif dès le 20 juillet pour l'ensemble du vignoble et au stade mi-véraison pour les parcelles de Gamay les plus précoces.

 

Savoie : le début véraison a été atteint sur cépage Gamay entre le 15 et le 20 juillet. Elle s'étend depuis aux autres cépages : Chardonnay, Mondeuse, Pinot noir, Jacquère, Altesse, Persant, Roussanne.

 

En Champagne, les toutes premières baies vérées ont été observées la semaine dernière, dans des parcelles de Pinot noir. Depuis, ce phénomène se généralise progressivement. Si les trois ou quatre jours d’avance observés les semaines précédentes subsistent, le stade « début véraison » devrait vraisemblablement être observé début août.

 

Dans le Val de Loire, "nous observons depuis le début de la semaine les premières baies vérées sur Gamay et Pinot Noir sur le vignoble de la Touraine et du Cheverny", témoigne Michel Badier, conseiller à la Chambre d'agriculture du Loir et Cher. L'année est pour le moment « légèrement précoce » et la date de début de vendange estimée vers le 10 - 15 septembre. « Mais cela dépendra de la pluviométrie des prochains jours car la sécheresse bloque actuellement la vitesse de l’évolution de la véraison », poursuit celui-ci.

Dans l'Anjou et le Nantais, il faudra en revanche attendre encore quelques jours pour observer la véraison, la vigne étant actuellement au stade « fermeture de grappe ». Elle devrait avoir lieu début août pour les parcelles précoces. Dans le Nantais, les vendanges pourraient être légèrement précoces, autour du 8 septembre pour le Muscadet. En Cognac, même constat : les grappes d'Ugni blanc sont fermées (stade 33). 

[crédit photo: J Cassagnes]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé