Accueil / Commerce/Gestion / Vallée du Rhône : la stratégie de valorisation du Cellier des Princes validée par les marchés

La cave coopérative affiche une hausse de 30 % de son chiffre d'affaires en 2014...
Vallée du Rhône : la stratégie de valorisation du Cellier des Princes validée par les marchés

Par Juliette Cassagnes Le 26 juin 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vallée du Rhône : la stratégie de valorisation du Cellier des Princes validée par les marchés
L

a coopérative « le Cellier des Princes », opérateur dans la vallée du Rhône et plus particulièrement en AOC Châteauneuf du Pape, tenait son assemblée générale il y a quelques jours. Ses dirigeants ont annoncé une nouvelle progression de son chiffre d'affaires, qui s'établit à 9,3 millions d'euros pour 2014, « soit une évolution supérieure à 30 % », indique Pierre Cohen, son directeur.

Sa place de premier producteur dans ce cru porteur qu'est Châteauneuf-du-pape n'explique à elle seule les « très bons résultats » enregistrés ces dernières années par la cave ajoute-t-il. La cave coopérative a en effet, depuis huit ans, totalement changé de stratégie. Délaissant le vrac, elle a développé ses ventes en bouteilles, permettant une meilleure valorisation. Sur les 25 à 30 000 hectolitres produits, 86 % sont désormais conditionnés en bouteilles - soit plus de 2 millions d'unités - contre 21 % en 2006. Parallèlement au développement de la bouteille, ses prix de vente augmentent chaque année.

Pour accompagner ce virage stratégique, des investissement matériels et humains ont été réalisés pour accroître la qualité des vins produits. Outre sa marque propre « Cellier des Princes », la cave a également développé ces dernières années des vins « de domaines », désormais au nombre de onze. Ils correspondent à des productions plus confidentielles, issues de parcelles sélectionnées de vignerons adhérents qui « travaillent très bien ».

En terme de débouchés, le Cellier des Princes a misé sur l'export, qui continue de se développer et qui représente désormais un peu plus de la moitié des volumes (54 %). L'autre partie est écoulée en France, via la grande distribution (20 %) mais aussi la vente directe. La cave dispose de deux magasins de vente (26 %), l'un à Courthezon (Vaucluse) et l'autre à Marseille. Le premier a été totalement rénové il y a un an ; d'une surface de 300 m2, il accueille près de 60.000 visiteurs par an et représente 22 % de l'activité de la cave. « Tous les circuits progressent », s'enthousiasme Pierre Cohen.

L'objectif pour ses dirigeants reste désormais de « poursuivre dans cette voie de la valorisation », en misant sur la création de nouveaux « vins de domaines ». La cave vise aussi à développer l'oenotourisme, via la création d'animations tout au long de l'année. « Celles que nous avons lancées marchent très bien ! », commente le directeur. « Il y a aussi des opportunités de croissance, notamment à l’international, qui se traduiront par l’embauche d’un responsable export », poursuit celui-ci. Pour assurer sa croissance en volume enfin, la cave aimerait recruter encore de nouveaux adhérents. « La rémunération des vignerons adhérents a progressé de 32 à 63 % en cinq ans suivant les appellations », indique t-il, pour tenter d'en appâter de nouveaux...

 

 

[Photo: Jocelyn Bressy, le président de la cave Le Cellier des Princes et Pierre Cohen, son directeur général; crédit photo: J Cassagnes]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé