LE FIL

Châteaux du val de Loire

Le romorantin remet un pied (bio) à Chambord

Vendredi 26 juin 2015 par Alexandre Abellan

Châteaux du val de Loire : le romorantin remet un pied (bio) à Chambord

Symbole architectural de la Renaissance, le château de Chambord est aujourd'hui le berceau d'une véritable résurrection viticole. Ce mois de juin y marque en effet la plantation de 6 hectares de vigne, au lieu-dit de l'Ormetrou (à 1 km du château), avec 4 ha de pinot noir et 2 ha de l'emblématique romorantin. D'origine bourguignonne, ce cépage a été implanté en 1519 dans le Val de Loire sur ordre du roi François Premier. Et en 2019, soit 500 ans plus tard, le romorantin devrait donner une nouvelle cuvée au château de Chambord*.

Fournis par la maison Marionnet, ces plants de romorantin ont la particularité d'être préphylloxériques : ils ne sont pas greffés, étant originaires d'une parcelle plantée en 1850. Henry et Jean-Sébastien Marionnet encadreront le vignoble et assureront la vinification du château de Chambord. Si la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a demandé à ce que ce vignoble soit cultivé en bio, la famille Marionnet annonce aller plus loin en produisant un « vin naturel ».

A noter que le domaine viticole s'intégrera dans l'offre touristique du domaine de Chambord, avec des possibilités de visites et dégustations. Ce qui fait d'autant plus écho à la récente inauguration de la maison des vins de Cherverny au sein du château de Chambord, qu'une demande d'extension de l'AOC Cour Cheverny au domaine de Chambord a été déposé par le syndicat viticole à l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO).

En 2016, le potentiel de production du domaine doublera, avec la plantation de six ha supplémentaires (2 ha de romorantin préphylloxérique, 3,5 ha de romorantin greffé et 0,5 ha de gamay). A terme, sa production doit atteindre les 50 000 cols. Un volume d'ores et déjà considéré insuffisant par rapport au visitorat du château de Chambord (1,5 millions de touristes par an).

 

 

* : 2019 marquera également les 500 ans de la construction du bâtiment historique, sachant que 2015 marque actuellement les 500 ans du sacre de François Premier.

 

 

[Photos : Plantation de vignes au domaine de Chambord ce 12 juin ; Domaine national Chambord]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé