LE FIL

L'inattendu

Mardi 16 juin 2015 par Marion Ivaldi

Vinexpo, l'inattendu : l'est-il vraiment ? Les nouveautés annoncées par les organisateurs ont eu leur effet. La vie et l'émulation se sont déplacées autour du lac, surtout à l'heure de midi, créant une ambiance de croisette voire de sieste pour ceux qui n'ont pas hésité à se lover dans de larges coussins. La venue présidentielle aura imprégné l'ouverture du salon d'un accent politique (les enjeux électoralistes ne sont pas étrangers au déplacement). Chacun a pu glisser son petit message à François Hollande : Louis-Fabrice Latour s'est fait le porte-parole des Climats de Bourgogne, le CIVB a présenté la maquette de la Cité des civilisations du vin tandis que Gérard Bertrand a lui offert sa biographie. Les principes de la biodynamie inspireront-ils désormais au sommet de l'Etat français ? En tout cas, ce système de production fédère toujours davantage d'acheteurs, en témoigne l'affluence à la Renaissance des appellations, organisée en parallèle. Les premiers jours ont également été marqués par des annonces de partenariats d'entreprises, concrétisation de la structuration entrepreneuriale dont le secteur a besoin. Vinexpo est en cela au cœur de la filière et sait créer la surprise autour des événements multiples. Reste que l'inattendu doit aussi venir des affaires, point sur lequel le salon est, pour le coup, très attendu. Reste à dresser le bilan des efforts menés en ce sens.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé