Accueil / / En off de Vinexpo : la biodynamie se place en signe de qualité alternatif

En off de Vinexpo : la biodynamie se place en signe de qualité alternatif

Par Alexandre Abellan Le 15 juin 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
En off de Vinexpo : la biodynamie se place en signe de qualité alternatif
C

ondensé en un jour, ce 15 juin*, le salon de l'association Renaissance des Appellations est particulièrement couru par les amateurs d'événements parallèles à Vinexpo. En témoignent le débordement des parkings avoisinants, la queue à l'entrée et la foule compacte devant les grands noms de la biodynamie (notamment le domaine Leroy, Meursault). « A l'origine, le but était de montrer aux consommateurs professionnels qu'il y a plein de domaines qui font des choses excellentes sous la certification biodynamie, et qui n'appartiennent pas forcément à une appellation (ayant été déclassés) » explique Virginie Joly (coulée de Serrant, Savennières). Elle estime que « l'AOC sur l'étiquette n'est pas toujours gage de qualité, ou du moins n'est pas le reflet du terroir. C'est un constat qui est désormais assimilé par les professionnels. »

Vigneron connu pour son refus de traiter ses vignes contre la flavescence dorée en 2013, Emmanuel Giboulot (domaine Giboulot, Beaune) est présent depuis la première édition de ce salon off (en 2003, se tenant à l'époque au Hangar 14). S'il a vu le nombre d'exposants bondir, il constate surtout un changement dans le visitorat : « on est passé d'un public très militant à une consommation d'amateurs. Alors que les professionnels étaient très méfiants envers la bio et la biodynamie, aujourd'hui, c'est presque l'inverse. » Commercialement, « la bio ça marche, on est en phase avec la demande » confirme Dominique Techer (château Gombaude Guillot, Pomerol), qui ne peut s'empêcher de tacler au passage : « vu l'impasse de la viticulture conventionnelle (notamment la montée des résistances des maladies aux molécules actives), je ne comprends pas que ça ne devienne pas un mouvement général. Il y a une carence stratégique ! »

Ce 15 juin, les 120 exposants attendent 1 600 visiteurs à l'espace Darwin (ancienne caserne Niel de Bordeaux). L'association Renaissance des Appellations regroupe aujourd'hui 190 membres dans le vignoble mondial.

 

 

* : une deuxième session aura lieu ce 16 juin, avec une mise à l'honneur de vins italiens.

 

 

[Photo : Foule d'amateurs de crus bourguignons, réunis devant le stand du domaine Leroy]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
craoux Le 16 juin 2015 à 08:38:43
Est-il correct de parler de certification générique "biodynamie" alors qu'à ma connaissance, il n'y a pas de CDC normatif pour cette approche mais qu'il existe en revanche plusieurs cahiers des charges ou écoles (ex : Demeter)? Je peux me tromper donc j'attends un éclairage si possible documenté.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé