LE FIL

Porter le costume

Vendredi 05 juin 2015 par Vitisphere

C'est en Languedoc-Roussillon que l'actualité vitivinicole se concentrait, cette semaine. Trois événements majeurs s'y tenaient. Le développement durable était à la fête avec la présentation du guide d'utilisation de la norme Iso 26000 appliquée à la filière vin. InterOC a largement été leader dans ce projet qui vise à donner aux entreprises, les clés pour trouver un équilibre vertueux entre l'économie, l'environnement et le social. La norme Iso 26000 donne les moyens aux entreprises de porter le costume vertueux de la durabilité et leur évite de se travestir en tombant dans un regrettable green washing.
 

Se tenait également le sommet du Giesco à Pech Rouge, le plus important congrès de recherche au monde dans le domaine du vin. Des chercheurs venus de vingt pays ont livré les derniers résultats sur leurs recherches sur un thème qui rejoint celui de la norme ISO 26000, celui du développement durable. Changement global, irrigation, défis pour une viticulture plus respectueuse de l'environnement... de multiples sujets ont été développés. Et c'est tout l'avenir de la production qui s'est dessiné aux travers des interventions. De quoi se préparer à endosser le costume d'une production vinicole toujours plus moderne et performante vis-à-vis des contraintes climatiques qui se profilent.
 

Enfin, au cap d'Agde, l'Union des œnologues organisait son congrès. En prologue, une table ronde avait pour but de réfléchir au métier d’œnologue et à ses évolutions. Sous les paillettes du titre, les inquiétudes des jeunes diplômes et les difficultés d'emploi rencontrées par les actifs posent la question de comment bien porter ce costume d'oenologue. Développement de compétences (marketing, commerce, viticulture) ; davantage de mobilité et donc une capacité à savoir vinifier des vins de différentes régions sont quelques réponses énoncées. De quoi pousser Hervé Hannin, directeur de l'Institut des hautes études de la vigne et du vin à appeler les différentes écoles de France à mettre en place une meilleure coordination et à faciliter les échanges d'étudiants. 

 

En marge de cette table ronde, Vitijob organisait un job-dating, véritable petit succès. 6 entreprises et cabinets de recrutement étaient présents pour plus d'une trentaine d'entretiens réalisés. Les recruteurs ont, assurent-ils, trouvé quelques perles.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé