Accueil / Politique / L'ODG des Beaujolais et Beaujolais villages réfléchit à une adhésion à la CAVB

L'ODG des Beaujolais et Beaujolais villages réfléchit à une adhésion à la CAVB

Par Juliette Cassagnes Le 04 mai 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'ODG des Beaujolais et Beaujolais villages réfléchit à une adhésion à la CAVB
L

ors du congrès de l’ODG des Beaujolais et Beaujolais villages du 30 avril 2015, son président, Sébastien Coquard, a lancé l’idée, devant l’assemblée présente, d’un rattachement de son ODG à la Confédération des appellations des vins de Bourgogne (CAVB), fédération qui regroupe les 52 ODG des vins de Bourgogne. « Je vous propose de réfléchir à une adhésion de l’ODG des Beaujolais et Beaujolais villages à la CAVB », a-t-il déclaré.

 

L’idée du bureau serait que l’ODG adhère au sein de l’Union des appellations régionales de la fédération, afin de pouvoir mutualiser un certain nombre de services : la CAVB pourrait gérer pour lui les dossiers communs « nationaux » législatifs, juridiques, réglementaires, en lien avec les douanes, les fraudes, ou l’INAO. Les services propres au Beaujolais resteraient gérés en interne, par l’ODG. « Nos services sont complémentaires et nous aurons du mal à suivre tous les dossiers si nous restons seuls, c’est pourquoi nous devons nous rattacher à une fédération », a justifié celui-ci.

 

 

Mais « rien n’est encore fait, a tenu à tempérer Sébastien Coquard. Nous devons réfléchir aux conditions de notre représentativité au sein de la CAVB, et elle-même doit aussi bien vouloir de nous... Cette proposition devra ensuite faire l’objet d’un vote de la part des viticulteurs adhérents, lors d’une assemblée générale extraordinaire rassemblant au minimum deux tiers des votants ».

 

Cette proposition fait suite à la récente demande de l’ODG des Crus du Beaujolais, également adhérent de l’UVB, de pouvoir récupérer son autonomie dans sa gestion administrative et financière. Mais ce dernier ne souhaitant pas quitter complètement la structure, les responsables professionnels de l’ODG des Beaujolais estiment désormais être dans un « statu quo malsain » et une situation trop « fragile ». 

 

[Crédit photo: J Cassagnes]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé