Accueil / Commerce/Gestion / Languedoc : la région gagnante en grande-distribution

Les chiffres 2014 montrent un nouveau dynamisme pour les vins languedociens....
Languedoc : la région gagnante en grande-distribution

Par Marion Ivaldi Le 24 avril 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Languedoc : la région gagnante en grande-distribution
l

« En 2014, les appellations languedociennes ont connu une progression en grande-distribution qui a permis de compenser le recul des ventes des autres régions » se satisfait Jérôme Villaret, directeur du Centre interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL). Au global, l'année 2014 a permis d'écouler en Grande-distribution 5,13 millions d'hl sur le segment des plus de 4 euros, soit une hausse de 27% par rapport à 2013. L'année 2014 aura ainsi vu la concrétisation d'un pari lancé il y a cinq ans en Languedoc. « Nous avions alors décidé de repositionner nos appellations à la hausse » explique Jérôme Villaret.

Le travail a débuté avec Corbières, l'une des appellations, qui, à l'époque, connaissait les difficultés les plus saillantes. « Nous avons convaincu certaines enseignes avec un argument que personne n'avait perçu à l'époque. Les Corbières vendus à 4 euros se vendaient mieux que ceux à 2 euros. Mais l'essentiel des magasins ne proposaient pas de Corbières à 4 euros, ce qui cachait le potentiel de hausse en volume et valeur de cette appellation » explique Jérôme Villaret. Les premières enseignes qui testent ce repositionnement voient leur initiative récompensée... et cinq ans plus tard, Corbières peut s'enorgueillir d'être « l'AOC la plus dynamique de France en grande-distribution sur le segment des vins à plus de 4 euros ».

Le même travail est engagé pour les autres appellations dans le giron du CIVL et porte également ses fruits. Auparavant, 60% des volumes vendus en linéaires étaient des vins à moins de 3 euros. Cinq ans plus tard, c'est la répartition contraire. Les AOC languedociennes vendues vendues à plus de 3 euros représentent 60% des volumes. « Cette inversion nous a fait craindre un temps que nous ouvrions un marché aux autres régions sur l'entrée de gamme » explique Jérôme Villaret. Mais, ce n'est pas ce qui s'est produit. Ceux sont les IGP du Languedoc qui ont bénéficié de l'appel d'air. IGP d'Oc progresse en 2014 de 11,8% en volume et les IGP Sud de France et Côtes Catalanes de 7,7%.

Le Languedoc est clairement parvenu à renverser la tendance en 2014. « La grande-distribution nous a ouvert ses portes sur toutes les catégories de produit » constate Jérôme Villaret. Reste désormais à transformer l'essai en 2015. Les premiers chiffres laissent penser que les indications du Languedoc prennent la bonne trajectoire.

 

 

Crédit photo : DR

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé