Accueil / Politique / Vallée du Rhône : pour ses 20 ans, l'Institut rhodanien vise une « coordination renforcée » des projets de recherche

Vallée du Rhône : pour ses 20 ans, l'Institut rhodanien vise une « coordination renforcée » des projets de recherche

Par Juliette Cassagnes Le 10 avril 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vallée du Rhône : pour ses 20 ans, l'Institut rhodanien vise une « coordination renforcée » des projets de recherche
L

’Institut rhodanien, association de type loi 1901 dans laquelle les partenaires de la recherche vitivinicole de la vallée du Rhône se sont regroupés, fête cette année ses 20 ans d’existence. A cette occasion, ses membres – les chambres d’agriculture de la région, l’IFV, l’Institut coopératif du vin, le Lycée viticole d’Orange, l’Université de Suze-la-Rousse ou encore des syndicats viticoles - ont décidé de renforcer l’axe « coordination » des projets de recherche et développement : « Des commissions vont être créées, ciblées sur des thématiques, qui vont être suivies de plus près, explique Patrick Vuchot, directeur de la structure. Elles étudieront ce qui existe déjà comme expérimentations et résultats dans les autres régions, et permettront de voir comment se positionner vis-à-vis de celles-ci, et s'accompagneront de davantage de retours auprès des professionnels ».

 

La pérennité du vignoble et le problème des faibles rendements, « une préoccupation forte ces dernières années », ou encore le matériel végétal – sensibilité aux maladies, adaptation au changement climatique –sont deux des thématiques fortes sur lesquelles les partenaires ont décidé de se pencher. La question de lancer, ou non, un nouveau programme de création de cépages rhodaniens résistants aux maladies fongiques sera également posée : « Ce sera l’enjeu de la Commission est d’étudier cette voie, pour qu’ensuite les instances professionnelles puissent décider d’y aller ou pas », commente Patrick Vuchot, qui indique que la décision au sujet des résistants devrait être prise d'ici fin 2015 ou début 2016.

 

L’Institut rhodanien fonctionne comme une instance dans laquelle les intervenants des différents organismes se regroupent, « au lieu de conduire chacun ses propres expérimentations dans son coin », précise le directeur. Celle-ci leur permet en effet de communiquer et de coordonner entre eux l’ensemble des programmes de recherche menés sur la vigne et le vin dans la région. « Mais la R&D de chaque partenaire reste propre à chacun », rappelle Patrick Vuchot

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé