LE FIL

Printemps bordelais

Vendredi 03 avril 2015 par Marion Ivaldi

Çà débourre ! Cette semaine dans les régions les plus chaudes, les premiers bourgeons éclatent laissant entrevoir les prémices de feuilles délicates. L'émerveillement est immuable. Le printemps s'est aussi exposé dans les vignes bordelaises, bordées de jaune pissenlit et de bleu myosotis. De quoi flatter l’œil des acheteurs venus nombreux pour cette semaine de présentation du millésime 2014. L’atmosphère girondine était d'ailleurs plutôt joyeuse. D'une qualité satisfaisante, les vins se présentaient sous un jour enjôleur. Les prix vont-ils s'orienter à la hausse ? La qualité supérieure du 2014 face au 2013 laissent les optimistes présumer de cette tendance positive. Mais c'est sans compter les stocks des millésimes précédents qui peuvent aussi peser, de même que la bataille psychologique que les acheteurs ont orchestrée bien amont, scandant à tout va que les grands vins bordelais doivent raison garder. La leçon d'économie de Philippe Castéja, président du Conseil des grands crus classés de 1855, permet habilement de botter en touche. Tant qu'il y a un marché, les cours correspondent à la demande, explique-t-il. Reste que pour certains, le deal des primeurs n'est plus respecté.  

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé