LE FIL

Champagne

Lanson résiste difficilement face à la conjoncture

Lundi 30 mars 2015 par Marion Ivaldi

Champagne : Lanson résiste difficilement face à la conjoncture

La présentation des résultats financiers du groupe Lanson BCC montre un résultat net en chute de presque 6% à 16 millions d'euros. Le chiffre d'affaires est également en recul de 3,7% à 276,06 millions d'euros, une tendance baissière qui est observée depuis 2013 (310 millions d'euros à cette date). Le groupe se veut rassurant en insistant sur la restructuration financière qu'il est en train d'opérer. Ses résultats financiers s'établissent à - 7,58 M€ contre - 11,54 M€ l'année passée (+34,3%). C'est évidement le stock de Champagne qui fait peser tout le poids de l'immobilisation sur ces chiffres. Leur valeur comptable s’élève à 451,16 M€ contre 434,83 M€ à fin 2013. Autre élément positif, l'amélioration des capitaux propres du groupe qui s'élèvent à 242,4 millions d'euros (en hausse de 8%) à la faveur d'une hausse du résultat net et de la réévaluation du prix du foncier détenu par le groupe. Lanson BCC insiste par ailleurs sur sa volonté de poursuivre ses investissements. « Une concurrence forte sur tous ses marchés confère tout son intérêt à une politique constante de bon sens consistant à n’en négliger aucun segment » note-t-il.

 

Lanson BCC regroupe sept Maisons productrices de Champagne : Champagne Lanson (Reims), Champagne Chanoine Frères (Reims), Champagne Boizel (Epernay), Maison Burtin (Epernay), Champagne De Venoge (Epernay), Champagne Philipponnat (Mareuil sur Aÿ), et Champagne Alexandre Bonnet.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé