LE FIL

Yvon Minvielle

« les vins natures prêtent à la confusion des vins en biodynamie »

Mardi 17 mars 2015 par Alexandre Abellan

Yvon Minvielle : « les vins natures prêtent à la confusion des vins en biodynamie »

Ayant des camarades et amis parmi les tenants des vins natures, le vigneron bordelais Yvon Minvielle (château Lagarette) prend quelques pincettes, mais n'y va pas par quatre chemins : « il faut combattre, avec gentillesse, la confusion qui existe entre les vins naturels et les vins en biodynamie. Auprès des consommateurs et des professionnels, les vins natures portent atteinte à la représentation des vins en biodynamie. Ces derniers sont sincères, expriment le minéral, et tout doit être fait dans le chai et dans le cuvier pour y arriver, en suivant des règles académiques et historiques. » Lui-même biodynamiste (certification Demeter), il accueillait ce 16 mars une matinée d'information sur son métier, où d'autres producteurs girondins étaient bien moins tendres avec les défauts fréquemment retrouvés chez les vins dits naturels (« volatile, brett, ascence... Sperme de lièvre ! »).

Des échanges qui démontraient qu'entre vignerons alternatifs, les critiques ne sont pas réservées aux seuls conventionnels. Au contraire même. « Le problème de nos amis du conventionnel est d'être pris dans une logique productiviste » estime Yvon Minvielle. Un état de fait amené à évoluer avec un suivi de plus en plus imposé et poussé des pratiques à la vigne et au chai : « à l'international les analyses de résidus ont parfois plus de valeur que l'AOC » constate-t-il. Il se montre également optimiste en relevant le rajeunissement de ses consommateurs, ainsi que l'évolution de leur mentalité : « depuis trois ans cela change. Avant nos consommateurs étaient très militants, ils cherchaient la biodynamie avant le goût. Plus maintenant, et c'est tant mieux. »

 

 

[Photo : Yvon et Olympe Minvielle ce 16 mars au château Lagarette (Camblanes-et-Meynac)]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
MINVIELLE Yvon Le 18 mars 2015 à 09:08:12
Bonjour Monsieur Botte, Un commentaire à propos de « vos commentaires » sur l’article publié par « Vitisphère » le 17 mars 2015 et intitulé "Yvon Minvielle : « les vins natures portent atteint à la représentation des vins en biodynamie » La prudence est une vertu positive. Avant d'écrire un commentaire il est me semble-t-il important, de vérifier la source et la réalité des faits sur lesquels on veut produire et poser commentaires. Faire ce choix aide à comprendre et à mesurer ce qui a été traduit par un journaliste, sympathique par ailleurs, mais qui n'a pas du tout repris ( lui ou son rédacteur en chef) le fonds des échanges du 16 mars. Rappels : 1 - L'essentiel des échanges de cette rencontre du 16 mars au Château Lagarette, a porté sur "Le métier de vigneron" et les différentes manières de l'exercer. 2 - Vitisphère a sans doute trouvé plaisant, de réduire les échanges sur le métier de vigneron à ce qui s'est dit parmi les participants, concernant les rapports vins naturels / vins en biodynamie. 3 -L'expression « combattre la confusion » qui existe entre les vins naturels et les vins en biodynamie" visait et vise principalement la presse viti-vinicole qui pratique volontiers (mais pour quelle raison ?) cette confusion. 4 – La teneur en soufre des Vins du Château Lagarette est de loin, bien inférieure à celle de nombreux « Vins Naturels ». C’est comme ça ! 5 - Enfin et pour en finir avec cet appel à la prudence et à la précision, je rappellerai que je ne m’appelle pas « de Murviel » mais tout simplement Minvielle. Je n’ai pas besoin de particule pour faire ce que je crois bon de faire, et dire ce qu’il y a à dire. A bientôt SAM (Botte) yvonminvielle.thesee@orange.fr http://chateaulagarette.blogspot.com
Robert G. Le 17 mars 2015 à 13:18:18
J'aimerais bien que l'on me rappelle e que sont concrètement les vins nature/naturels. Autant il y a des cahiers des charges controlés pour les bio, autant les engagements associatifs restent flous...
craoux Le 17 mars 2015 à 09:52:18
Je ne crois pas qu'il soit jamais intéressant de critiquer "l'autre". En revanche, il convient de s'interroger sur ses faiblesses. Je ne suis pas un tenant du vin "nature" mais cette philosophie de production me "parle" en tant que consommateur. J'imagine qu'elle est aisément perçue par celles-ceux qui attendent - notamment - des vins issus de pratiques sans pesticides. Ne serait-ce pas aux producteurs en biodynamie de convaincre sur leur approche et de clarifier leur communication ?
Botte Jean-Charles Le 17 mars 2015 à 09:26:44
Il faut m'expliquer qu'est ce que cela sent le sperme de lièvre....Ensuite Monsieur de Murviel a raison quelque part il faut que les vins natures soient parfois plus réguliers, mais les vins de Lagarette je ne peux les boire et il n’est pas le seul en biodynamie. Certains sont trop soufrés et avec trop d’intrant......Bref il faut un juste milieu et une école de vinification sans intrant et peu de soufre serait astucieux....Avant de tapper sur les vins natures il faut faire place nette dans sa propre maison…Actuellement l’AVN présidé par deux personnes en biodynamie veulent une appellation sans intrant. Alors au lieu de monter la mayonnaise et de diviser : parlons à une table afin de faire avancer les choses. Je vois toujours une guerre divisée les clans mais jamais je ne vois personne contre la publicité de coca-cola à la télévision qui fera nos enfants de futurs abstèmes…Alors les guerres intestines non merci oui à la discussion…… Jean-Charles Botte sommelier vinpur.com
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé