LE FIL

Business Plan(tation)

Satisfecit de Cognac pour son pilotage avant-gardiste du vignoble

Mercredi 11 mars 2015 par Alexandre Abellan

Business Plan(tation) : satisfecit de Cognac pour son pilotage avant-gardiste du vignoble

Rendez-vous annuel du vignoble charentais, la réunion de mise au courant de l'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) était consacrée ce 10 mars à une mise en route : celle du régime d'autorisations de plantation le premier janvier 2016. Studieuse dans l'exercice des 7 différences entre les droits et autorisations de plantation, l'audience vigneronne était nombreuse, mais nettement moins chahuteuse qu'en 2014. La hache de guerre ayant été enterrée par le conseil de bassin de la fin février, qui a reporté tout projet de nouvelles plantations, et ainsi désamorcé le débat houleux sur les 8 200 hectares supplémentaires.

Ce fameux chiffre n'a d'ailleurs pas été évoqué lors de la rencontre, contrairement à l'inévitable Business Plan du Cognac. S'il ne montre toujours pas la couleur de son actualisation, le plan stratégique suscite la satisfaction des représentants du vignoble, qui soulignent en creux l'aspect visionnaire de cet outil et son adaptation à la nouvelle réglementation européenne. « Personnellement convaincu que le Business Plan est l'outil d'un développement cohérent entre l'offre et la demande du vignoble de Cognac », Alexandre Imbert (le nouveau directeur de l'UGVC) souligne que « l'outil permet dès à présent d'effectuer une analyse économique du besoin, ou non, de planter. Aujourd'hui les autres régions viticoles sont très loin de ça... » Même satisfecit de la part de Stéphane Roy (président de l'UGVC), qui y voit un atout à l'heure des autorisations de plantation. Le président espère que « la pertinence du Business Plan permettra de justifier les contingents d'autorisation inférieurs à 1 %, si notre besoin était là. Il nous donnera des éléments tangibles nous permettant de recourir au critère de risque de suproduction lors de nos discussions avec l'Etat. »

Oracle du Cognac, le Business Plan bénéficie paradoxalement d'une omniprésence proportionnelle à son inconsistance. Ne devant être actualisé qu'en avril prochain, aucune communication officielle n'a été faite sur le contenu et les orientations du Business Plan 2015. Président du Bureau National Interprofessionnel de Cognac, Jean-Bernard de Larquier s'est borné à préciser que « les prévisions commerciales sont toujours bonnes. Il n'y a juste pas urgence à planter ». Pour de nombreux viticulteurs il y a, en revanche, urgence à définir le statut des vignes produisant les eaux-de-vie de Cognac (AOC), leur statut actuel de VSIG posant des questions restant en suspens.

 

 

[Photo : Réunion de mise au courant de l'UGVC ce 10 mars à l'espace 3 000 de Cognac]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé