LE FIL

Vers une révision de l'aire d'appellation Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages

Jeudi 05 mars 2015 par Juliette Cassagnes

Vers une révision de l'aire d'appellation Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages

« Nous conduisons actuellement un gros travail sur le potentiel de production de notre régionavec notamment un chantier concernant l’extension de l’aire de production », a indiqué Philippe Pellaton, vice-président d’InterRhône et président du Syndicat général des vignerons, le 5 mars lors d'une conférence de presse à Avignon.

 

L'ODG des Côtes du Rhône vient en effet de lancer une procédure « de révision simplifiée » auprès de l’INAO, afin de revoir la délimitation parcellaire des appellations Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages.

 

Cette « redélimitation » concerne deux grandes zones : la première touche la partie méridionale des Côtes du Rhône, 126 communes étant concernées. « Il s'agit de rechercher des terroirs oubliés, pour les faire classer…En d'autres termes, faire un « toilettage », explique Philippe Pellaton. Il n'y a donc pas d'intégration de nouvelles communes ». Une démarche qu'il espère voir aboutir d'ici cinq ans et qui devrait donner lieu à la production de « quelques centaines d'hectares supplémentaires ».

 

La seconde zone se situe dans la partie septentrionale. Mais ici, la donne est différente : « On aura plutôt une extension, avec de nouvelles aires d’appellation à créer et une quinzaine de nouvelles communes à intégrer. A terme, des Côtes du Rhône seront donc produits dans la partie nord, et ça, c'est nouveau ! », s'enthousiasme le présidentCes zones sont actuellement localisées en bordure de la zone AOP Côtes du Rhône et, pour la plupart, classées en IGP, à promixité des communes de Cornas, Saint-Péray, ou Tain l'Hermitage. « Cela représente entre 100 et 200 hectares maximum », estime celui-ci. A ce travail de délimitation s'ajoute celui d'une hiérarchisation : des zones actuellement classées en Côtes du Rhône ont, dans le même temps, fait la demande pour un passage en Côtes du Rhône villages, à l’instar du « Brézème ». « Cela en ferait le premier Côtes du Rhône Villages en zone septentrionale », commente Philippe Pellaton. Ce dernier espère un aboutissement de la procédure d'ici dix ans maximum, « mais cela pourrait aussi être plus rapide ».

Crédit photo: J Cassagnes

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé