LE FIL

Vallée du Rhône

La caractérisation des terroirs de l’appellation Saint-Joseph achevée

Mercredi 11 février 2015 par Juliette Cassagnes

Vallée du Rhône : La caractérisation des terroirs de l’appellation Saint-Joseph achevée

Un long travail de caractérisation des sols de l’aire d’appellation Saint-Joseph, entamé en 2011 à la demande de l’ODG, vient de se terminer : quatre années, 92 fosses creusées à la pelleteuse et 1800 trous de tarrière, auront été nécessaires au bureau d’étude pédologique « Sigales », pour mener à bien cette tâche.

 

Les résultats ont fait l’objet d’une présentation « officielle » ce jeudi 5 février 2015, à Sarras (Ardèche). Les viticulteurs ont ainsi pu apprendre que leurs vignes sont installées sur une roche-mère constituée de granite, vieille de plusieurs centaines de millions d’années.

La roche peut par ailleurs être plus ou moins altérée et argilisée, avec, à la surface, « des sols présentant différentes natures selon le climat, l’histoire géologique et la topographie  », a expliqué Isabelle Letessier, pédologue du bureau d’étude Sigales. Ces derniers étant soit « sableux et sablo-argileux, issus de roche cristallines » - ils sont très majoritaires avec 82% des surfaces - soit issus de « colluvions » des surfaces), de « loess » (du vent), ou encore, des « terrasses alluviales à galets ». Outre l'origine des sols, leur nature a également été passée au crible : réservoir hydrique, acidité, taux de matière organique, d’argile, altitude, etc. 

L’ensemble de ces données, qui constituent désormais « une source d’informations techniques considérables afin d’affiner l’expression des terroirs », ont été regroupées et consignées dans un CD Rom, remis aux viticulteurs. Plus visuelles, des cartes pédologiques des différents secteurs, représentées à petite échelle (1/10.000), ont également distribuées aux viticulteurs. « Au total, 60 catégories de sols sont représentées », indique fièrement la pédologue. Une carte « simplifiée », qui regroupe ces sols en 16 grandes catégories et dessinée à plus grande échelle (1/50.000), permet de représenter l’ensemble de l’appellation. Le creusement des fosses a également permis l’organisation de nombreuses visites de "terrain" par les viticulteurs... « L’occasion unique pour eux de voir les sols d’un secteur, leur mise en place et leur fonctionnement », ajoute Isabelle Letessier.

 

L’aire d’appellation Saint-Joseph couvre 3.440 hectares. Mais elle a la particularité de s’étendre sur une fine bande de 60 kilomètres, qui s’étire du nord au sud de la Vallée du Rhône, sur la rive droite, sur les bordures du Massif central. La pente moyenne y est de 25%, avec de nombreuses parcelles dont la pente dépasse 30%. Le vignoble est extrêmement morcelé.

Crédit schéma: Appellation Saint-Joseph

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé