LE FIL

Un conseil d'ami

Vendredi 23 janvier 2015 par Marion Ivaldi

Le conditionnement en « outre » connaît un succès qui se confirme d'année en année. En grande-distribution, il occupe une place grandissante : il représentait 10% des volumes vendus en 2004 pour passer à 34% dix ans plus tard (source : panel IRI). En 2014, il représente 38,4% de parts de marché dans les hypers et supermarchés (Panel Kantar). Du coup, les distributeurs investissent largement dans ce type d'emballage qui représente 58% des volumes de marques distributeurs en 2013. Son succès vient aussi du circuit CHR qui l'a adopté notamment avec le développement de la vente de vin au verre. En 2012, 40% des restaurateurs utilisent ce conditionnement (étude CHD Expert). Ce dernier séduit aussi l'export, notamment les pays scandinaves attirés par ces attraits écologiques. Cet engouement est porté par la facilité d'utilisation : c'est un emballage « anti-gaspillage », une des grandes causes du secteur alimentaire. Il conditionne des vins faciles à boire, des vins de copains, accessibles à tous les palais et tous les porte-monnaie.

Ainsi, le nombre de références grossit et, peu à peu, le consommateur se retrouve face à une diversité d'offre. Comment s'y repérer ? La médaille est encore l'un des outils les plus efficaces pour donner un repère au consommateur, surtout en supermarché. Et qui dit médaille, dit concours. Best Wine in Box est le dernier-né des concours de vin, exclusivement dédié aux vins conditionnés en boîte, pour lequel Vitisphere est partenaire. Experts et amateurs vont ainsi apposer leur macaron pour dire au consommateur : « avec ce vin-là, tu ne te tromperas pas ». Conseil d'ami pour des vins de copains !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé