LE FIL

Les vins sans indication géographique pourront planter dès cette année

Vendredi 23 janvier 2015 par Bertrand Collard La Vigne - Vitisphere

Les vins sans indication géographique pourront planter dès cette année

Dès cette année, les viticulteurs vont pouvoir déposer des demandes de plantations nouvelles de vins sans indication géographique. Une petite révolution dans la viticulture. Le 21 janvier, le conseil spécialisé des vins de FranceAgriMer a voté à l’unanimité un arrêté dans ce sens et qui devrait paraître rapidement.

Concrètement, les viticulteurs auront jusqu’à fin avril pour déposer un dossier à FranceAgriMer. Leur demande sera examinée en conseil de bassin, puis par le conseil des vins de FranceAgriMer. S’ils obtiennent gain de cause, ils auront jusqu’au 30 novembre pour acheter un droit.

Compte tenu du temps de traitement des dossiers, ils ne pourront réaliser leur plantation que l’année prochaine.

Cette année, on s’attend surtout à voir des Charentais demander à planter pour le cognac. Leurs vignes et leurs vins de distillations sont en effet classés sans IG. Seule leur eau-de-vie est d’appellation d’origine contrôlée. Des demandes pourraient également être déposées en Midi-Pyrénées, dans le Gers où des coopératives ont fait savoir qu’elles manquent de vins sans IG et dans l’aire de l’armaganc, pour la production de cette eau-de-vie.

En Ile-de-France et en Normandie des agriculteurs auraient aussi des projets.

Tous ces demandeurs devront s’engager à ne récolter que des vins sans IG sur leur nouvelle parcelle, jusqu’en 2030. Cette date marque la fin du nouveau régime d’encadrement des plantations qui entre en vigueur le 1er janvier 2016 et impose, de toutes façons, de mettre fin à l’interdiction de plantations nouvelles pour les vins sans IG.

 

Crédits photo : Olivier Lemaire/INRA

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé