LE FIL

Le concours des Grenaches du Monde

L'arme médiatique du CIVR

Mercredi 21 janvier 2015 par Frédérique Ehrhard La Vigne - Vitisphere

Le concours des Grenaches du Monde : l'arme médiatique du CIVR

« Avec un budget de 120 000 €, le concours international des grenaches du monde est notre meilleur investissement en terme de retombées médiatiques à l'étranger ! », a affirmé Fabrice Rieu, président du Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon lors d'une conférence de presse le 20 janvier.

C'est le CIVR qui a créé ce concours en 2013, alors qu'aucune manifestation internationale n'existait pas pour mettre en avant ce cépage. La troisième édition se tiendra le 9 février à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Six pays, l'Australie, l'Afrique du Sud, l'Espagne, la France, l'Italie et la République de Macédoine ont déposé 450 échantillons. Le jury regroupera 80 dégustateurs, dont 52 venus d'autres pays.

« Ce concours fait venir chez nous des prescripteurs. Nous en profitons pour leur faire découvrir notre vignoble, dont le grenache est un cépage emblématique », a noté Gérard Sanson, le directeur du CIVR. Ce cépage est actuellement à la mode aux Etats-Unis. « Cette année, nous allons augmenter nos actions sur ce marché pour en profiter  », a ajouté Fabrice Rieu.

Les autres pays ciblés pour 2015 sont la Chine, le Canada et la Corée du sud, trois marchés où les ventes du Rousssillon progressent. En France, 500 000 € seront engagés pour remobiliser les consommateurs de Muscat de Rivesaltes et maintenir les ventes. « Nous allons aussi réaliser une étude pour mieux cerner le comportement d'achat des consommateurs vis à vis des vins doux naturels », a précisé Gérard Sanson.  

 

Photo : Fabrice Rieu, président du CIVR, Crédit photo : Club des 500

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé