LE FIL

Le vignoble bordelais recueille les actions concrètes dans un rapport

Mercredi 21 janvier 2015 par Alexandre Abellan La Vigne - Vitisphere

Le vignoble bordelais recueille les actions concrètes dans un rapport

Le Conseil interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB) a organisé le 20 janvier son septième Forum de développement durable, point annuel pour mettre en lumière les actions en faveur de cet objectif. Occasion de faire la promotion des bonnes pratiques pour les uns, outil donnant bonne conscience pour les autres, ce rendez-vous a surtout été marqué par la publication du premier rapport de développement durable des vins de Bordeaux. Ce livret de 70 pages donne de la chair aux principes du développement durable. Pour s'approprier les principes du développement durable, mieux vaut oublier « le conseil classique descendant » et opter pour « une démarche ascendante, pour faire remonter les initiatives du terrain » commente Éva Mondini (responsable environnement au CIVB), lors de ce forum qui accueillait 200 acteurs de la filière girondine.

Animatrice de l'association pour le Système de Management Environnemental du Vin de Bordeaux (SME*), Jeanne Chaumont souligne toute l'importance de ces « nombreuses petites actions et astuces environnementales », comme « mettre des poubelles de couleur sur l'exploitation pour ne pas se tromper dans le tri ». Ce dispositif n'est pas si anecdotique quand l'on sait que les housses plastiques recouvrant les palettes de bouteilles peuvent être revendues. Du moins si elles sont correctement triées ! Parmi les exemples de bonnes pratiques recensés dans ce premier rapport, nombreuses concernent la pulvérisation de produits phytopharmaceutiques. Au-delà des conseils permettant de réduire les traitements (confusion sexuelle, mesures prophylactiques...), il est question de prise en compte des habitations qui bordent une parcelle (modifier ses horaires d'application, informer ses voisins, traiter ses rangs sur le seul côté opposé aux riverains, fermer la rampe extérieure pour le dernier passage...), de rinçage des appareils de pulvérisation (création de vade mecum illustré de photographies pour optimiser le nettoyage, réutilisation des eaux de rinçage...), de la sensibilisation du personnel au risque phyto (afficher des cartes où sont colorées les parcelles récemment traitées et où il ne faut pas pénétrer)...

La deuxième édition de ce rapport annuel est annoncée pour la fin 2015, soulignant une volonté de communication qui se base sur la « transparence et l'exemplarité » pour le viticulteur Bernard Farges (président du CIVB). Au nom des vins de Bordeaux, il s'engage ainsi « à communiquer à l'avenir sur l'état de l'avancement de leurs actions et des résultats obtenus ». En 2014, le forum du développement durable avait été marqué par la publication du deuxième bilan Carbone de la filière bordelaise (en repli essentiellement grâce aux bonnes pratiques des verriers entre 2008 et 2013).

 

 

* : Certification collective ISO 14001, le SME concernait 122 entreprises en 2014 (113 propriétés, 7 maisons de négoce et 2 caves coopératives). En 2015, l'association vise 150 adhérents, ainsi qu'un passage au statut de Groupement d'Intérêt Economique et Environnemental.

 

 

[Photo : aperçu du premier rapport de développement durable des vins de Bordeaux]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé